Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

A propos des Bijoux Afghans

Qu'est qu'un bijou Afghan ? Qu'est-ce qui le caractérise ? Pourquoi ce genre de bijou est devenu si populaire ? Tout savoir sur les secrets du bijou oriental…
bijou afghan

Qu’est-ce qui attire l’œil dans un bijou afghan? La valeur symbolique, la finition prodigieuse, le détail, le travail sur les motifs et autres illustrations… Créé à la main, le bijou Afghan est une oeuvre d’art dont la fabrication reste traditionnelle, fascinante par le travail précis et bien soigné dans le respect de la matière et de la tradition. Mais qu’est-ce qui caractérise un tel bijou ?


Argent massif, or, bronze marié à d'autres matières nobles (pierres fines turquoise, lapis-lazuli bleu, jade vert, émeraude, rubis, bois sacrés) constitue le socle de ses bijoux de l'Extrême-Orient, Pakistan et Afghanistan. La fabrication de bijoux afghans demeure un art traditionnel relié aux légendes des grands conquérants de ces pays lointains, des contes sur des personnages caricaturaux (la Cendrillon Hanol), mais aussi à leurs croyances et les rites prospérité et de bienfaisance.

Au sommet de l’art d’Afghanistan on trouve le bijou et le vêtement, qui sont tous deux liés par l’idée du faste et de la démesure pour un œil amateur Occidental. Mais cette vision peut être reprise, car il est vrai que le peuple d’Afghanistan et les influences des autres grandes civilisations ont toujours eu pour objectif de rendre hommage aux dieux et aux grands empereurs mongols...

Afghanistan ou l’influence de plusieurs civilisations sur des siècles d’histoire
L'Afghanistan est un pays avec une histoire basée sur la conquête de royaumes ou d'empires au long des siècles et des aires géographiques couvrant le Nord de l'Inde (Népal) à l'Asie Centrale. Malgré cette richesse, aujourd’hui il ne ressort de ce patrimoine que 4 sites archéologiques majeurs de ces vestiges, soit Begram, Fulol, Tillia-Tepe et Aï-Khanoum. Les créations des bijoux et objets artisanaux de l’Afghanistan datent pour la plupart de l’ Âge du Bronze (soit plus de deux millénaires avant l’ère commune).

Le Trésor de Begram est une collection souterraine d’objets sur l'e cite de l’ancienne Alexandrie du Caucas : des fouilles ont permis de retrouver des objets de plus de deux voire trois millénaires d’existence (statue creuse bronze cavalier juvénile Alexandre, grand gobelet en verre à décor peint combat d’Achille et d’Hector, médaillon circulaire amour ailé représenté en buste.

Sur le site historique de Fullol, les archéologues ont pu découvrir quelques bols en bronze avec des décorations d’animaux (taureau, sanglier) et des décors d’arbre sur une montagne, des coupes en or ou en argent avec des motifs géométriques ou d’animaux, des sceaux de bronze…

Tillia-Tepe est un autre grand site archéologique de l’Afghanistan d’où ont été extraites des bijoux : Boucles d’oreilles en or ornées d’un cœur rose, Couronne en or Ier siècle, Pendeloques souveraines et dragons en or, turquoise, grenat et lapis-lazuli, Bague en argent du bouddha gréco-bouddhique de l’Afghanistan... D’autres bijoux afghans existent, des bracelets ornés d'antilopes or - turquoise - cornaline, des colliers en or avec des motifs gravés d’or et pierres précieuses (lapis lazuli, émeraude, rubis) en demi-cercle de 4 rangées, des croissants en bronze et cuivre avec des visages (féminins), plaquettes triangulaires or, bagues Athéna bronze entourée d'or, des bijoux agrafes en or sculpté représentant l’amour ailé (éros ou cupidon) sur un dauphin, les fameuses quintefeuilles en or de Tillia tepe, pendant et pendentif (poisson, dragon) en pierres turquoise, lapis-lazuli, cornaline, des semelles en or, le poignard en or avec manche de scènes de combat (fer, or et turquoise) et des boucles d'oreilles cœur en or enchâssé de pierre turquoise. Une mention particulière peut être faite sur le bijou Afghan en forme de poisson : il s’agit de l’histoire de la Cendrillon orientale Hanol qui mourant de fin s’était vue offrir un beau petit poisson par un étranger. Une fois à l’eau dans une fontaine proche, une pluie de nourritures célestes fut à la portée de la pauvre Cendrillon Hanol. Parmi les bijoux ayant trait au poisson on trouve:
colliers poisson en jade verts
Bagues poisson en or cabochon lapis-lazuli ou turquoise
Amulettes poisson argent sculpté...

Des lingots d’or et des exemplaires uniques de la plaque de Cybèle (divinité afghane) ornaient les sanctuaires en -IIIe siècle sont les vestiges du site d’Aï-Khanoum. Cette ancienne ville a été fondée au temps d’Alexandre le Grand, elle est le témoignage de l’hellénisme entre le IVe et le IIe siècle av. J.C. vers la porte des steppes du Moyen-Orient.

A part l’Afghanistan, d’autres régions ont été de grands centres de production d’objets en bronze, or ou argent sertis de pierres fines précieuses. Au Nord de l’Inde, on trouvait des exemplaires de bijoux comme les bagues anciennes en argent légèrement émoussées (région du Gandhi Gujarat) représentant une pyramide ou l’organisation cosmogonique de l’univers. D’autres bagues en argent de fabrication népalaise (Nord de l’Inde) sont serties de pierres précieuses (turquoise) avec un motif de cœur agrémenté d’un cabochon de turquoise de chaque côté. Ce mélange métaux-matières et la torsade avec du cuivre sont les traits caractéristiques de la culture bouddhiste.
La région d'Herat fut également un grand centre de production de la région entre l’Inde et l’Afghanistan : les chercheurs ont découvert des bijoux, des bagues aux motifs de fleurs et de boutons de pavot (en écho au Triangle d’or connu pour sa culture florissante de l’opium). Ces bagues d’hommes en argent sont plutôt des pièces d’apparat plus que des bijoux ornementaux, composés d’éléments mobiles servant à dissimuler l’opium au cours de longs voyages (présence de soudure).

Les bagues en cuivre argenté d’hommes, surtout originaires du turkménistan, appartenaient aux caravaniers du désert, sont pointues à l’origine afin de guider les animaux sur la route de la soie. bijou afghan


Les bijoux afghans de fabrication Baloutche

Peuple semi-nomade, les Baloutches pratiquant de l’islam vivent entre l’Afghanistan, l’Iran et le Turkménistan. C’est un peuple de guerriers habitants en -VIe siècle av. J. -C en région montagneuse Iran durant un millénaire ; ils constituaient un excellent support armée des hommes de Cyrius II. Seule l’invasion mongole au XIIe siècle et l’avènement de l’islam ont eu raison de ce peuple Baloutche.
On trouve des citations de bijoux dans la littérature Baloutche, dont le conte Hanol ou la Cendrillon Baloutche : c’est un conte d’un couple modeste ayant donné naissance à une fille, Hanol. Cette dernière perdit sa mère peu de temps dans sa jeune enfance, mais une veuve avec deux filles se présenta au foyer quelques années plus tard. Hanol deviendra Cendrillon après l’union de son père avec la veuve, mais les mauvais tours de la marâtre furent déjouées par le destin. Hanol avait pour compagnon un veau dont les os se transformèrent en bijoux et en beaux habits et souliers après que la méchante belle-mère ordonna de tuer l’animal.

Les bijoux Baloutche sont composés de pièces émaillées, de perles (de morceaux de verre de perles cassées), des pierres lapis-lazuli, cornaline, turquoise, associés à des éléments en plastique. Les bagues baloutches en laiton sont formés d’un cabochon central de cornaline et parfois de 2 anneaux de part et d’autre. Le cabochon central d’une bague cache en dessous un papier plié avec des prières. On distingue les bagues baloutches d’hommes en règle générale ouverts et celles des femmes avec des marques de soudure au bas des corps. Il existe une infinie variété de bagues avec un cabochon de verre bleu entouré de perles multicolores.

L’Afghanistan a un brillant patrimoine artistique et culturel, c’est une terre influencée par d’autres grandes civilisations qui a conduit à cette diversité et richesse culturelle qui se retrouve dans l’art de la fabrication de bijoux.
Les orfèvres tisserands Hazaras d’Afghanistan
La fabrication de bijoux afghans suit un processus bien codé, c’est ainsi que la tradition se perpétue chez les peuples Hazaras descendants de de mille familles Mongoles (après l'invasion de Genghis Khan en 1221) et vivant depuis des siècles en Afghanistan central. C'est sur la terre des Hazaras, Hazaristan ou Hazaradjat, que règne ce peuple sur les hautes vallées.

Les artisans hazaras mêlent bijoux et vêtements, on se retrouve avec des tenus habillements incrustés de pièces de monnaies anciennes dans le strict respect des traditions ; les vêtements bariolés en toile brodés de pièces d'or.
L’orfèvrerie demeure à ce jour un art traditionnel chez les Hazaras, les bijoux magnifiques restent des incontournables du style ethnique, entre mode et joaillerie !

Colliers, bagues, boucles d'oreilles, bracelets d'argent sont façonnés à la main, dans cet art Hazaras
Pour ce peuple hazaras, de telles œuvres servent à célébrer de grandes festivités (mariage) ponctuées de rites religieux.

Un bijou afghan ne se limite pas à sa seule utilisation d’un objet à porter, une parure. C’est bien un art qui s’inscrit dans la perpétuité de la tradition qui témoigne de l’enrichissement culturel de l’Afghanistan depuis des siècles. La culture, le travail des matières les plus précieuses, les rites religieux, les croyances spirituelles et les grands dieux ou héros célébrés de la mythologie offrent un panorama sur toute la richesse des bijoux afghans.