Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

Temple d’Angkor Cambodge

Découvrir le temple Angkor Wat au Cambodge

Angkor est aujourd’hui une des plus grandes villes médiévales encore bien préservées, cette destination demeure ainsi un important centre religieux depuis sa fondation. Mais l’un de ses attraits majeurs reste le complexe gigantesque de temples, dont le temple bouddhiste fondé par le dignitaire Suryavarman II du Cambodge.

Angkor Cambodge

Un complexe monumental de temples Siem Reap Cambodge Angkor Vat

Angkor abrite désormais des merveilles qui datent de plusieurs siècles comme des exemples de temple cambodge bouddhisme. Lors d’un voyage au Cambodge, cette destination immanquable mérite réellement le détour pour son histoire, son importance religieuse et son poids culturel… Ainsi se succèdent des temples, des statues, des murs au bas-relief, des fresques ou encore des terrasses qui témoignent de la domination khmer du passé.

Le complexe de temple Angkor Wat s’étend sur 400 km² de forêts tropicales, site classé depuis 2012 au patrimoine mondial en tant que temples Unesco. Parc archéologique de grande importance du Cambodge et pour toute l’Asie du Sud-est, il possède une infrastructure hydrauliques d’envergure avec des digues, des barrages, des canaux, des réservoirs et de grands bassins : témoignage de la suprématie et de la puissance de l’Empire khmer.
Angkor, cette ville médiévale fut naguère une des capitales de l’Empire khmer entre le IXe siècle et le XVe siècle lors de l’occupation de la péninsule indochinoise.

Angkor Cambodge

Dans l’histoire du Cambodge, Angkor avait été choisi pour bénéficier des premiers vestiges du grand empire khmer au IXe siècle : d’une part, un réseau de communication de choix couplé à un réseau hydraulique novateur, d’autre part la construction de grands édifices religieux bouddhiste et hindouiste comme le temple vat Cambodge, d'où le temple Angkor Wat. Tel est le cas du Preah Ko, premier temple d’Angkor hindouiste khmer bâti et consacré en l’an 880. Un siècle après (Xe siècle), les dirigeants de l’Empire khmer ont une nouvelle conception de leur croyance en construisant ce qu’on appelait le « Temple-montagne » en pierre, c’est-à-dire des temples bâtis sur le sommet des collines et représentant les dieux sur Terre. À partir du XIIe siècle furent construits d’autres monuments religieux :

  • temple Angkor Wat (1113)
  • Angkor Thom
  • Ta Prohm
  • Preah Khan
  • Bayon.

Ces temples Siem Reap sont remarquables par des tours gravés de visages (le plus commun des visages est le Bouddha souriant). Ainsi dès le XIIe siècle, le complexe d’Angkor comptait une centaine de temples répartis sur plus de 200 km² ! Les différents empereurs khmers et les rois avaient pour coutume d’édifier dans la Cité d’Angkor au milieu de la forêt leurs temples. Les premiers temples Roluos de la Cité d’Angkor furent bâtis par le roi Jayavarman II, les temples Lolei et temples Bakong. Le roi Suryavarman II fut à l’origine d’Angkor Wat, temple principal des temples d’Angkor.

Au XVe siècle, le rayonnement d’Angkor s’affaiblit sous l’occupation des Thaïs, cette ancienne capitale Khmer va peu à peu tomber en désuétude et va alors être oubliée pendant quatre siècles (jusqu’au XIXe siècle). En 1859, le naturaliste et explorateur français Henri Mouhot opère un voyage en Indochine et défriche de sous la végétation tropicale les temple Angkor Wat…

Grand temple Angkor Wat bouddhiste du Cambodge

Angkor Wat du Cambodge

De ce que l’on peut observer de l’extérieur, c’est le grand espace occupé par ce temple scellé dans une enceinte extérieure entourée d’une riche végétation et de plan d’eau. L’Angkor Wat (ou Vat) constitue le plus grand temple et le plus connu du Cambodge, édifié au XIIe siècle et dédié d’abord au culte hindou, notamment à Vishnu. Cet important édifice religieux représentait la nation Khmer. Ce n’est qu’au XVIe siècle que le temple Angkor Wat adopta le culte bouddhiste. La construction de la ville pagode durera près d’un demi-siècle (37 années).

D’une taille de 1500 m sur 1300 m, le temple-montagne de Suryavarman II est accessible par un long pont traversant une rivière. La cité compte deux grands plans d’eau. Le temple comporte 5 tours gigantesques en forme de bouton de lotus placées au centre. Parmi ces 5 tours, la plus importante s’élève à 65 m au-dessus du niveau du sol et représente le mont Mérou. Les murs sont ornés sur la partie extérieure de bas-relief, avec des images du dieu Vishnu, Hanuman, Shiva repris dans des scènes mythiques, les 2000 nymphes célestes Apsaras sculptées partout, des Devatas. Plusieurs statues sont présentes, comme celles des serpents sacrés Nagas. Par ailleurs, Angkor Wat compte au total 3 galeries qui retracent la vie sociale des empereurs khmers du XIIe siècle, avec par exemple de nombreux tableaux de victoires militaires, les scènes religieuses au sein de la Cour Royale et les grands évènements. D’autres tableaux font un clin d’œil sur la vie quotidienne des paysans. La sculpture sur bas-relief du temple narre les légendes autour du Ramayana. Le temple abrite également de larges douves de 200 m. Aux origines de ce temple, seuls les prêtres et occupants des lieux pouvaient admirer le vue du sommet de ce temple. Véritable fierté nationale, Angkor Wat figure sur le drapeau du Cambodge.

Grande cité Angkor Thom

Angkor Cambodge

Ancienne capitale de la cité sous le règne de Jayavarman VII au XIe siècle, elle comprend le temple Angkor Thom qui se subdivise en temple principal Bayon, plus grand temple-montagne d’Angkor Baphuon, les tours Suor Prasat, les ruines du Palais Royal, les temples Preah Pithu, Preah Palilay et Baphuon, le temple Phimeanakas du Xe siècle en forme de pyramide à 3 étages de grès (style hindou), la terrasse des éléphants avec des sculptures d’éléphants à taille réelle avec deux chevaux à 5 têtes…

Au cœur de la capitale fortifiée Angkor Thom se trouve le temple Bayon, caractérisé par ses dizaines de sculptures de visages avec soit, des yeux fermés, mi-clos, soit grands ouverts. Entre le palais royal et Bayon se trouve le temple Baphuon, remarquable par ses dimensions impressionnantes et ses images de Shiva. Sur 300 m s’étend la terrasse aux Eléphants, un autre site exceptionnel identifiable par sa longue frise d’éléphants sculptés et d’autres animaux mythologiques. La terrasse du roi lépreux se trouve au nord de celle des éléphants. Cette terrasse tire son nom de l’ancienne statue représentant le roi Lépreux.


Commentaires