Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

Théâtre de Marionnettes balinaises

Le Théâtre de marionnettes balinaises est un art à bali. Le wayang, mot d’origine indonésien pour « spectacle de marionnette » est intégré à la culture de Bali. La marionnette balinaise est ainsi devenue l’un des arts les plus anciens qui subsiste encore à notre époque.

Une scène et des marionnettes : le savoir-faire du Dalang entre en jeu avec le théâtre de marionnettes balinaises

Comme un spectacle oriental, un spectacle de théâtre de marionnettes balinaises a tout aussi son charme avec une mise en scène des plus simplistes où le moindre détail a toute son importance. Costumes de personnages et accessoires, musique traditionnelle, spectacle de nuit joué avec des ombres sur un fond éclairé par la flamme d’une lampe à pétrole… Le Dalang opère avec tout son savoir-faire et de quelques outils rustiques à sa disposition pour donner à son spectacle une dimension originale, mémorable pour les touristes de passage.

A Bali, à Java et comme partout en Indonésie, il existe 2 principaux types de marionnettes ancestrales encore très prisées : d’une part la marionnette d’ombres ou marionnettes wayang Kulit, d’autre part, celles en 3 dimensions en bois wayang golek et wayang klitik. Ces marionnettes sont encore fabriquées artisanalement de nos jours.

L’art du théâtre de marionnettes balinaises : marionnette balinaise théâtre d’ombres

Le jeu d'ombre dans le théâtre des marionnettes balinaises

Wayang est un terme commun aux îles de l’Indonésie, Java et Bali étant les chefs lieux de ces représentations. Madura et Borné ou encore Sumatra sont moins connus en tant que place du Wayang… Le spectacle de wayang comme le théâtre de marionnettes balinaises, remonte selon la tradition en 860 avec l’invention des dieux Shiva, Vishnu et Brahma. Le wayang kulit (ou wayang purwa) utilisant des marionnettes plates de cuir avec une mise en scène d’ombres chinoises mouvantes. C’est une des plus anciennes formes de théâtre de figurines indonésienne.

La marionnette wayang kulit est originairement confectionnée à base de vieux cuir (peau de buffle) finement ciselé. La marionnette est maintenue par une tige en bambou, en corne ou en bois. La marionnette wayang kulit est largement répandue au centre et à l’est de Java mais aussi à Bali.  Avec le temps, Bali est devenu le berceau des spectacles de marionnette Kulit ou d’ombres mouvantes découpées dans du cuir.

Le wayang kulit, comme tous les autres arts du théâtre de marionnettes balinaises, revêt un caractère sacré. C'est un patrimoine culturel pour chaque île, source de transmission de la sagesse ancestrale pour les habitants de Bali et de Java. 

Le théâtre de marionnettes balinaises est un spectacle destiné avant tout à instruire. Il permet en effet d’enseigner au peuple balinais les bonnes mœurs
et le système de valeur
. Ce théâtre d’ombres mouvantes, bien plus qu’un simple spectacle de parodie, est aussi le reflet de la vie de la cité.
Souvent, le spectacle wayang kulit est associé à des cérémonies officielles ou importantes. D’ailleurs tout spectacle de wayang est fait en l’honneur des dieux protecteurs de Bali.

Le spectacle théâtre de marionnettes balinaises se déroule en plusieurs étapes. Avant la représentation par exemple, le maître-marionnettiste ou Dalang effectue des rites et des prières sur chaque lieu de représentation. Il verse de l’eau bénite et récite ses mantras en invoquant le dieu de l’univers de la marionnette balinaise Sang Hyang Ringgit avant de sortir et d’ouvrir son coffre. Il appelle alors la clémence des dieux comme le dieu de l’amour Kama. Puis de son coffre il sort les marionnettes, catégorisées par ordre d’importance : le Kayonan ou arbre sacré placé toujours au dessus des autres figures.

Dans un spectacle de théâtre de marionnettes balinaises apparaît toujours ce grand dieu local balinais incontesté et régisseur de l’univers, Sang Hyang. Les dieux et déesses Batara et Batari de tradition hindoue peuvent apparaître également dans une représentation. Les personnages des différents répertoires abordés viennent ensuite rejoindre les précédentes figures. Cette catégorie de personnages regroupe 4 castes, la première étant la plus noble. Démons et créatures maléfiques du wayang sont placés au dessous des personnages dans l’ordre de classement dans le coffre du Dalang.

La mise en scène du Wayang de marionnette balinaise : l'animation du théâtre de marionnette balinaise

Un spectacle de wayang a pour rôle de transmettre des valeurs morales et spirituelles des anciens et de l’Islam. C’est par l’intermédiaire des récits d’origine hindoue comme le Mahabarata et le Ramayana que sont transmis ces messages avec des représentations codifiées. Ces légendes indiennes du passé du Mahabarata et du Ramayana sont les 2 répertoires les plus prisés à Bali.

Tous les spectacles de wayang, quelle que soit sa variante (théâtre de marionnettes balinaises), ont une mise en scène quasiment identiques. Tous les personnages du bien sont toujours positionnés à droite, tandis que leurs rivaux, les personnages du mal sont placés à gauche de la scène.
Dans un spectacle de wayang kulit, le maître marionnettiste manipule ses figurines devant un projecteur de lumière (jadis une lampe à huile) afin de créer une ombre sur un écran. Le spectacle commence avec une mise en scène accompagnée de la tombée de la nuit, du silence et de la musique du gamelan (théâtre de nuit wayang Peteng). Sur scène, ce sont les serviteurs et les clowns qui entrent en premier au rythme de la musique du Gamelan. Ils sont les personnages qui vont animer et narrer le spectacle. Ils ont, outre leur fonction principale de narrateurs, le rôle de présenter leurs maîtres issus de la classe des Brahmanes.

Ensuite font irruption dans le théâtre de marionnettes balinaises les personnages maléfiques et les géants, perturbateurs de la vie paisible des bons. Les récits pris de chaque répertoire du théâtre s’enchaînent avec la mise en scène du Dalang et de son orchestre. A minuit, c’est l‘arrivée du héros sur scène qui marque le clou du spectacle.

Les personnages du Bien affrontent sur scène ceux incarnant le Mal, chaque partie étant aidée par des puissances surnaturelles. Néanmoins, l’issue du théâtre de marionnettes va dépendre du répertoire choisi et des épisodes interprétés sur scène. C’est cette première forme de spectacle de marionnette balinaise qui fait partie aujourd’hui du Patrimoine culturel immatériel de l'humanité (UNESCO, 2008).

Dans le spectacle de wayang Peteng ou théâtre de nuit, le Dalang se livre à de nombreux rites. Il purifie l’air ambiant en faisant appel au dieu hindou de l’amour Kama en récitant des Mantra puis arrose le lieu de la représentation d’eau bénite. Le Dalang frappe ensuite sur sa caisse à marionnettes pour réveiller le dieu des marionnettes balinais Sang Hyang Ringgit. Située à gauche du Dalang, cette caisse à marionnette balinaise opère dans la mise en scène du spectacle. Elle sert de support d’animation en cours de spectacle du théâtre de marionnettes balinaises pour le Dalang (qui donne des coups dessus pour maquer le début du spectacle par exemple ou la fin). Une nouvelle fois en clôture de spectacle, le Dalang récite des prières. Celles-ci servent à ressusciter tous les personnages tués au cours du théâtre avant de retrouver leur place dans le coffre. 

Avec ces phases de rites sont accordés en plus pour chaque scène du spectacle de marionnette balinaise des musiques typiques traditionnelles et des chants. Cet orchestre spécifique du wayang, appelé Gamelan, accentue la magie et le côté dramatique de la représentation. Cet ensemble vocal et instrumental rythme le spectacle avec la voix du Dalang et de son chœur, accompagnée par la musique produite par de vieux instruments à cordes, des percussions, du Gong et des instruments à vents traditionnels.

Cette magie du spectacle de la nuit disparaît cependant avec le wayang Lemah. Ce spectacle de jour est donné pour des rites religieux dans la vie des Balinais. Néanmoins si le spectacle en lui-même en tant que divertissement perd de sa magie, ce rite incontournable est donné dans un endroit pur comme le parvis d’un temple ou sur des autels religieux. ll revêt tout aussi un caractère magique et sacré. Le spectacle de jour est une offrande aux divinités lors des crémations ou à l’occasion des anniversaires des temples par exemple.

La marionnette balinaise wayang Golek : de Java à Bali

Spectacle de théâtre de marionnettes balinaises wayang Golek

Les toutes premières traces des théâtres de marionnettes wayang Golek furent découvertes au début des années 1800 sur la côte-nord de Java. C’est dans la ville de Cirebon à cette époque lointaine que les maitres marionnettistes manipulèrent pour la première fois des figurines de bois sculptées aux effigies de poupées pour remplacer le wayang jadis animé par le théâtre sur papier (wayang Beber) et le théâtre de marionnettes d’ombres.

Ainsi, le spectacle de wayang Golek se distingue par une mise en scène réalisée avec des poupées en trois dimensions avec des bras et une tête, sculptée dans du bois d’albasia. Ce spectacle originaire du centre de Java va vite gagner la partie occidentale de l’île, dans les pays du Sunda. Il faut savoir que la marionnette dite golek partage une familiarité avec les monuments antiques érigés dans la technique de sculpture ronde-bosse. Dans un spectacle de wayang golek s’opposent 2 camps : la famille d’aristocrates et le camp autocrate.

Quant aux autocrates, les marionnettes poilues sont aux formes grossières : nez disproportionné, yeux exorbités, bouche épaissie. La marionnette balinaise Kasar représente le camp opposé à la bourgeoisie aristocratique. Dans le camp Kasar, leur voix fait écho à des cris de lamentations et de railleries continuelles…
Par conséquent, les aristocrates sont une forme de marionnette balinaise aux traits fins et élogieux. Le visage clair avec un long nez, le buste étroit, la bouche fermée et les yeux en amandes. Ces personnages du Bien sont rassemblés à droite, dans le camp Halus avec une voix mélodieuse et douce lors de la mise en scène.
Pour aider le spectateur à clairement identifier les personnages de l’un ou de l’autre camp, les personnages sont codifiés.

Mahabarata et Ramayana : les 2 épopées les plus populaires du théâtre de marionnettes balinaises

Pour le Dalang, tout théâtre de marionnettes de bali est le moyen d’initier et de transmettre à ses contemporains les villageois la philosophie des textes sacrés hindous. Ce côté pédagogique du Wayang rejoint l’aspect divertissement du spectacle de marionnettes. Le spectacle de marionnettes a un aspect religieux, éducatif et distractif. Il a également une valeur sociale et préventive car une représentation de wayang se joue lors d’évènements destructeurs et incontrôlés de la nature comme les épidémies (appeler la clémence des dieux protecteurs, rôle religieux).

Le théâtre de marionnettes balinaises a pour support de narration les deux contes les plus populaires d’Inde depuis des temps reculés.
Le premier répertoire, Mahabarata, est une succession d’épisodes dont la trame de la narration présentée aux spectateurs est la guerre entre 5 frères Pandava et leurs rivaux les 100 Kaurava. Cette œuvre écrite issue de la tradition hindoue a été traduite au Xème siècle en vieux javanais, au même titre que le Ramayana. Chaque conte se compose d’une collection de plus de 180 livres !

Le spectacle de théâtre de marionnettes balinaises issu du Ramayana raconte au public venu assister la tragédie d’un amour entre deux jeunes époux, Rama et Sita. Au fil de la représentation, le prince rama et son armée de singes va déjouer les pièges du sorcier Ravana pour s’affronter dans un duel fatal. Selon les versions du Ramayana, le spectacle de wayang de théâtre de marionnettes balinaises se termine avec la reconquête du prince rama de son royaume, la mort de sa chère bien-aimée ou sa réincarnation en dieu Vishnu.