Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

Marionnette wayang kulit

L’Art Wayang est considéré comme l’une des formes anciennes du théâtre de marionnettes indonésiennes , la marionnette wayang kulit constituant la forme la plus spectaculaire !

La marionnette Indonésienne Kulit : l’art de l’ombre

On retrouve la trace du mot « wayang » dans des écrits datant du X ème siècle, à Java. Cet art fait écho à la transmission ancestrale des traditions indiennes dans le sud-est asiatique par le moyen de spectacles de marionnettes étonnantes, pour le moins énigmatiques. L’étymologie du mot « Wayang » (bayang = ombre ; moyang = ancêtres) permet de mieux saisir l’importance de cet art chez les indonésiens. Selon des croyances ancestrales, les ancêtres pouvaient apparaître sous forme d’ombres aux vivants. Plus que tout autre spectacle, celui de la marionnette wayang kulit s’inscrit dans la conception d’un rituel fondé sur la relation de l’individu avec ses ancêtres (esprits, génies, divinités).

Le spectacle de marionnette est un héritage culturel de l’île de Java et de Bali. Plus qu’un divertissement pour le peuple, c’est véritablement un art qui transmet des valeurs ! La marionnette indonésienne Kulit représente l’art traditionnel et la poésie des rives et de l’Indonésie profonde. La marionnette wayang kulita peu à peu gagné le cœur des peuples d’autres îles de l’archipel indonésien : Kalimantan, Lombok…

marionnette wayang kulit

Le Wayang Kulit ou théâtre d’ombres est un spectacle de marionnettes indonésiennes :

  • Les marionnettes sont confectionnées en cuir – « kulit » est la traduction de « peau » (vache ou buffle), avec une forme plane en 2D,
  • la peau est imbibée d’eau et raclée à la lame,
  • chaque figurine est d’abord dessinée sur la peau de laquelle on décolle le personnage et on le perfore pour produire cet effet de transparence et de dentelle,
  • Les figurines sont peintes (visage, chevelure, accessoires, vêtements), l’encre de Chine servant à détailler finement,
  • la marionnette Indonésienne est maintenue par des petites tiges en corne, bambou ou bois,
  • le vernissage est l’étape ultime de la fabrication de la marionnette Indonésienne Kulit ; la peinture bien sèche sera recouverte sur les 2 faces d’une couche épaisse de vernis, colle à base de poissons.

Différents personnages et leur symbolique

Divertissement et rituel, le spectacle de la marionnette Indonésienne a pour rôle d’instruire, de maintenir l’harmonie avec le monde des esprits.

Les esprits des personnages du Wayang s’incarnent dans chaque marionnette dotée de pouvoir. Chaque spectacle met en scène des héros des épopées du Mahabharata ou du Ramayana. Les épisodes de ces 2 répertoires exposent la lutte éternelle du Bien contre le Mal, une conception matérialisée par les personnages distribués comme suit sur scène :

  • À droite, les personnages représentant le bien
  • À gauche, ceux du mal.

Le coffre Dalang compte plusieurs catégories d’ombres dans la tradition Balinaise :

  • le grand dieu balinais de l’univers Sang Hyang Tunggal
  • les dieux Batara et Batari, les nymphes Widadari et les sages Rési
  • l’arbre sacré Kayonan placé au milieu de la scène
  • les personnages tels que les héros du Mahabaharata et du Ramayana, rangés par castes : Bhramanes, Kshatrias, Wesias, Sudras (serviteurs)
  • les divinités maléfiques Rakshasa et Yaksha
  • les accessoires et les animaux.

marionnette wayang kulit les expressions, les couleurs

Chaque partie d’une ombre à son symbolisme, caractéristique physique (bouche, coiffure, nez, l’agencement des diadèmes et autres accessoires…. Mais aussi le symbolisme des couleurs avec 5 bases :

Noir (apaisement ou peur)

Blanc (pureté)

Jaune (compassion, pureté terrestre)

Rouge (couleur des démons)

Bleu (vertu).

Cette identification iconographique ancestral est capitale, elle est l’héritage du savoir des anciens perpétué jusqu’à aujourd’hui.

 

La place du Dalang dans le choix des thèmes

Directeur artistique, maitre-marionnettiste, compositeur, chanteur ou chef d’orchestre (« Gamelan ») et conteur, le Dalang a une place de premier choix à Java et dans les îles voisines. Il est l’initiateur de la représentation de la marionnette wayang kulit qui accompagne les grands évènements de la vie d’un Javanais. Les récits choisis entre les répertoires les plus populaires ont une fonction pédagogique. Ces histoires tirées du Ramayana, du Mahabharata ou du cycle de Panji sont tirées de la longue transmission de la littérature hindoue. Outre le thème général de la lutte sempiternelle entre le Mal et le Bien, le spectacle de wayang kulit traite de la religion, de l’amour, de la vie et des faits de société.

Le Dalang, maître marionnettiste manipule ses figurines devant un projecteur de lumière (jadis une lampe à huile) qui recrée l’ombre des marionnettes sur un support blanc (écran).

marionnette wayang kulit, le Dalang

La représentation de la marionnette wayang kulit démarre au coucher du soleil, elle prend fin au petit matin, avant son lever. Le spectacle de marionnette wayang kulit dure en moyenne 8 heures, durant ce laps de temps la marionnette Indonésienne narre les histoires issues des répertoires préférés du plus grand nombre, chante, parfois joue de la musique avec ses pieds. Le plus spectaculaire aussi dans cette forme de Wayang est la présence d’un orchestre de près de 30 musiciens. Le gamelan est un ensemble musical constitué de gongs, de tambours et de claviers.

Le maître-marionnettiste Dalang prévient le public aux moments charnières du spectacle, le clou du spectacle étant le plus souvent l‘arrivée du héros sur scène à minuit ! L’orchestre gamelan accompagne la narration du Dalang, ce qui génère chez le public une expérience faisant appel à plusieurs sens.