Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

Les amulettes bouddhiques de protection thaïlandaises

Tradition séculaire, les « phra kreuang » ou amulettes bouddhiques de Thaïlande agissent comme de véritables talismans porte-bonheur et pour protéger son possesseur contre tous les dangers. Parmi les amulettes de protection en métal ou en pierre les plus valeureuses, on retrouve à l’intérieur, des pierres précieuses, parfois même des souvenirs de grands maîtres...

Amulette Phra Somdej

Toutes les sociétés de toutes les époques avaient des amulettes, les toutes premières n'avaient pas de forme précise (des éclats de pierre ou de métal, de corail rose) avec des couleurs inhabituelles suggérant des propriétés magiques. La véritable fabrication d’amulettes au fil du temps a permis d’attribuer encore plus de pouvoirs à celles-ci : en forme d'animaux, avec des symboles magiques, des yeux sculptés, dessinés, de cornes, de mains, des représentations de dieux ou de déesses, des formules magiques.


L’histoire nous apprend que cette pratique de la protection des amulettes renvoie au royaume de Rama IV, entre 1851 et 1868. A l’origine, leur principal usage est de rappeler aux fidèles des temples les enseignements du Bouddha et commémorer les grands moines morts. Façonnée en pierre, en terre cuite ou en métal, l’amulette est ensuite « bénie » par un moine pour recevoir un pouvoir.
Au même titre que les tatouages, les amulettes possèdent des pouvoirs magiques sur lesquels les Thaïlandais se reposent pour modifier leur destin ou éloigner le mauvais sort, diminuer les souffrances. Ainsi, le « Sak Yant » ou tatouage sacré confère la vertu de la protection pour son porteur, apporte santé, richesse, prospérité, force, résistance et charme, tout comme les amulettes.
En Thaïlande, les protections d’une amulette ont un lien avec l’importance et la réputation du moine qui l’a créé. Les amulettes dites artisanales sont fabriquées dans des monastères et non pas en usine.

Les Esprits en Thaïlande


Les esprits sont omniprésents selon la croyance, à commencer par les maisons des esprits ou San phra phum symbolisé par des maisons traditionnelles miniatures destinées à abriter les Seigneurs des lieux (Pra phum ou chao thi chargés d’éloigner les mauvais esprits).
Mais il existe des esprits malveillants, Phii, les plus redoutés sont les fantômes Phii thai hong ayant connu une mort violente dont on recense une centaine. L’esprit du fantôme prend possession de la personne pendant son sommeil et se trouve directement sur sa poitrine.
Les plus connus sont le fantôme de Pi Mae Nak (bébé de sexe féminin décédé pendant l'accouchement, bien connu pour étendre ses bras dans une pose très effrayant) et Phii tai hong tong klom, une femme enceinte morte avec son fœtus.

Phra kreuang ou les amulettes bouddhiques de Thaïlande


Entre le XIIIème et le XVème siècle (Sukhothaï), le Bouddha assis était représenté dans les sculptures de différentes tailles : plus de 11 mètres de large pour de grandes statues, taille d'un pouce pour les amulettes.

Particulièrement vénérée, l’amulette thaïlandaise de bouddha a un pouvoir magique à l’instar des tatouages sacrés. Ce pouvoir vient du pouvoir spirituel du moine qui l’a créé et de sa bénédiction. Cette tradition séculaire chez les Thaïs va au-delà de la simple idée de l’objet « porte-bonheur ».
En effet, depuis des siècles les Thaïlandais attribuent aux amulettes un pouvoir magique capable de repousser non seulement la malchance, mais surtout les ondes négatives malveillantes. On dit alors que les amulettes protègent des fantômes très présents dans le quotidien des croyances d’Asie et constituant chacun une menace différente. Ces êtres suscitant la peur des mortels, car ils sont jugés comme des esprits malveillants désarmant quiconque les rencontre.
Mais ces amulettes protègent leur détenteur des maladies, de faits étranges comme des accidents ou encore pour se protéger de ses ennemis. Les guerriers ou les soldats se protègent des balles ou des assauts ennemis en portant ces amulettes. Elles ont le pouvoir d’augmenter leur chance de vaincre l'adversaire (tout comme l’adversité).
Les amulettes Thaï, charme de bonne chance, ont aussi le pouvoir d’augmenter le charme de leur porteur (détentrice).
Croyant fermement en la puissance de Bouddha, pour le peuple Thaïlandais ces amulettes inscrites dans la tradition et le folklore constituent un objet magique pour atteindre le bonheur et a le pouvoir de réaliser la protection générale ou spécifique.

amulette Thai
Un grand nombre d'amulettes fabriquées à partir d'alliage de métaux et de « substances magiques » (gardées secrètement par les moines) existent, chacune investie de pouvoir. Parmi les catégories d’amulettes artisanales les plus populaires, on retrouve l'amulette « Phra Pitda » (traduction de « Phra » Bouddha ou autres déités Hindouistes, « Pit », cacher ou fermer et « Tah » yeux). L’amulette « Phra Pikané Pitda » représente le dieu éléphant Ganesh se couvrant les yeux. Il s’agit d’une amulette recommandée pour cacher (protéger) son porteur du danger. On peut citer 3 types principaux de cette amulette d’invisibilité :

  • Phra pitda en alliage de métal servant à l'invulnérabilité (le Phra Pitda Maha Hut est une amulette avec un bouddha à 4, 6 voire 8 bras qui se couvre tout les orifices du corps)
  • Phra pitda noir en laque noire et poudre sacrée, servant de protection et d’objet de charme pour la fortune
  • Phra pitda blanc en poudre blanche sacrée servant au porteur à être attirant ou pour faire fortune.

Le bois ou les os constituent également les matières de ces amulettes de protection. Outre les matériaux, la méthode de bénédiction permet d’attribuer un certain pouvoir aux amulettes.
Considérée comme la reine des talismans, l’amulette « Phra Somdej » très rare à trouver dans sa forme originelle selon la recette du vénérable Somdej Phra Putthajarn ou LP Toe (1788 – 1872). Ce fut le supérieur du Wat Rakhang de Bangkok.
Tout collectionneur possède forcément cette amulette, si quelqu'un ne porte qu'une seule amulette en Thaïlande c’est forcément celle-ci, car elle est investit de plusieurs pouvoirs amenant santé, fortune, charme...
Il fallut rassembler plus de 200 ingrédients pendant 25 années pour fabriquer cette amulette auxquels sont rajoutées trois années de cérémonies de consécrations !
Les ingrédients majeurs sont de la terre, provenant de Lumbini, lieu de naissance du Bouddha Sakyamuni, de Bodh Gaya lieu de l'Eveil et de Kushinagar lieu où Bouddha est mort. A pat cela, l’amulette Phra Somdej contient des feuilles de l'arbre de la Bodhi et diverses poudres sacrées (d'amulettes du Wat Paknam, d'amulettes Phra Somdej par LP Toh et Phra Somdej Keishayo, de tuiles antiques du Wat Indrawiharn, reliques de différents disciples du Bouddha, lichens de plusieurs Stupa célèbres contenant des reliques du Bouddha, mélange secret de 108 fleurs ou herbes médicinales, morceaux de statues du Bouddha, poudre sacrée offerte par un ermite Lersi, poudre d'ardoise ancienne couverte de diagrammes sacrés). A cela s’ajoutent d'autres ingrédients ésotériques offerts par les plus grands Maitres vivants.

Pour renforcer le pouvoir de l’amulette Phra Somdej, il est conseillé que son possesseur récite ou écoute un Mantra, le puissant Phra katha Chinabunchorn. L’amulette et le mantra permettent de recevoir une pluie de bénédictions (grand réconfort, grande protection, réalisation de vœux, développe Metta ou l'amour inconditionnel envers les êtres, purifie le karma du passé).


Rares sont les maitres aujourd’hui capables de produire des amulettes Phra Somdej efficaces, les amulettes anciennes sont très recherchées. LP Daeng (1878-1974) LP Pae (1905-1999) ont produit des amulettes Phra Somdej très efficaces et sont devenu célèbres pour la puissance de leurs amulettes.


Un autre type d’amulette : Mae Thorani représentant la déesse de la terre, symbole de fertilité (pour avoir un enfant). Ce type d’amulette s’adresse aussi aux personnes stressées et ayant une tendance permanente d’insatisfaction à retrouver une vitalité physique et spirituelle.
De son vivant, LP Kallong avait produit des amulettes magiques parmi les plus recherchées en Thaïlande de nos jours. L’amulette Narayana symbolise le pouvoir, l’autorité, le grand charisme. On raconte que ces amulettes ont été bénies chaque jour durant 3 mois consécutifs et consacrées lors de 3 cérémonies successives au temple de Bangkok Wat Sutaht.



Les amulettes alchimiques en alliage de métaux ont des usages et des pouvoirs très différents suivant leur fabrication. Elles sont très recherchées pour leur pouvoir d'invulnérabilité et contre toute sorte de magie noire.
D’autres catégories d’amulettes peuvent être ajoutées à cette liste :

  • Mahalap et Maha Phokhasap apportant fortune
  • Maha Amnaj, clémence
  • Chok Lap, bonne chance
  • Mahasané, séduction, attirer le sexe opposé
  • Maha Niyom, attirer l’intérêt des autres, la popularité
  • Nun Duean grande chance
  • Pokpong Kumkrang contre les dangers courants et accidents
  • Jang Gyang, rendre ses ennemis confus et perdus
  • Kongrapan, (peau de fer), invulnérabilité, impénétrabilité aux armes
  • Kleow Krat protégé de toute blessure (accident ou attaque)
  • Metta, aimé de tous pour sa grande compassion
  • Mahahut, invincibilité aux coups ou augmentations de la force physique
  • Look Geow Sakot en forme de boule ou de bille, protection et chance
  • Bia Geow ou Gae Bia (en forme de coquillage contenant des substances sacrées et du mercure), protection contre la magie noire, les fantômes, mauvais esprits et mauvaises énergies entourant son possesseur
  • Takuts, Takruts, petit cylindre avec une feuille de métal gravée de symboles magiques : invulnérabilité rendant la peau dure comme du béton, faire exploser les balles dans les armes à feu, opérer le Metta maniyom ou charme sur l'entourage
  • Phra Kling ou Phra Kring (avec le bouddha assis avec une perle ou une bille chargée à l'intérieur, cette amulette apporte prospérité et santé. 

Ces amulettes de bonne chance et d’invulnérabilité sont portées en Thaïlande généralement dans leur étui, autour du cou comme un pendentif ou comme bracelet au poignet, autour de la poitrine attachée par un cordon, dans une poche. Beaucoup de maisons possèdent des talismans de bon augure, entreposés dans une pièce de la maison.
« L’amulette Jatukam » d’une divinité populaire (de la ville méridionale de Nakhon Si Thammarat à 700 km de Bangkok) ne résulte pas de dieu Hindou ni de Bouddha. C’est la contraction dans l’imaginaire populaire moderne de Kataragama et de Rama, deux divinités du panthéon sri-lankais. C’est une amulette de bronze rappelant la médaille olympique portée suspendue à une chaîne autour du cou.

La qualité d’une amulette artisanale

Se protéger des mauvais esprits et s’attirer la chance est ainsi primordial chez les Thaïlandais comme partout en Asie. Cependant, des commerçants malveillants profitent de la réputation des talismans pour s’enrichir.
D’autant plus que le marché des amulettes phra kreuang connait un intérêt croissant pour les amateurs et les connaisseurs. Ces amulettes, portées depuis des siècles en Thaïlande se divisent en 2 grandes catégories : d’une part celles de production artisanale bénies par des bonzes illustres dotées de pouvoirs spéciaux (qui valent plusieurs centaines, voir milliers d’euros, en matériaux originaux. D’autre part, ces amulettes courantes, en plastique ou en métal de mauvaise qualité. 

amulette Thailande

Reconnaître une amulette de qualité n’est pas donné à tous. Acheter directement auprès d’un temple bouddhiste est une solution, quoique peu pratique. Le plus fameux marché traditionnel d’amulettes de Bangkok (à deux pas du célèbre Wat Phra Kaew). Il faut considérer que les amulettes originales représentent toujours Bouddha, ou des divinités hindoues comme Ganesh ou Shiva et des figures emblématiques de moines célèbres.
Un spécialiste sur la question amulette se reconnait par la manière dont il détaille du regard (à la loupe) l’amulette cherchant le moindre défaut qui rendra caduque la force spirituelle de l’objet. En effet entre l’amulette de valeur et l’amulette de simple contrefaçon produite industriellement, un novice aurait du mal à s’y retrouver. En matière d’amulettes Thaïs, la qualité et le prix sont des indices, le prix d’une amulette va de pair avec sa signature la reconnaissance du moine.
Pour avoir des bases en amulettes, il faut avoir des notions préalables de la religion bouddhiste en Thaïlande, connaitre les grandes figures spirituelles et intellectuelles. L’achat d’une amulette va dépendre du type de protection recherché. Le commerce de cette catégorie d’amulette a commencé en 1987.