Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

Comment entretenir son bol chantant ?

Nettoyer son bol chantant tibétain pour garder sa meilleure qualité et ses propriétés : voici une question récurrente qui se pose à chaque fois qu'on achète un bol Tibétain. Pour répondre à cette question, il faut analyser deux problématiques : la première concerne l'objet en lui-même, le corps contraint aux usures du temps et des multiples manipulations ; la seconde analyse permet d'agir sur le son principal et les harmoniques secondaires.
Bol chantant


L'achat d'un bol tibétain chantant tient compte de plusieurs facteurs liés à son utilisation. Parmi les paramètres à considérer, il y a la taille du bol (son plus grave pour les grands bols ; sonorités aiguës et graves avec un bol de taille moyenne de 12 à 25 cm ; plus légers, plus maniables, le bol de petite taille cible l'équilibre des chakras supérieurs, plus adapté pour entrer en résonance avec le haut du corps). Autre paramètre, l'alliage (de 7 métaux) qui confère le timbre et la richesse harmonique du bol tibétain chantant. Un autre paramètre concerne l’épaisseur des parois avec une influence directe sur les caractéristiques sonores. À tous ces facteurs, on doit aussi rajouter l’entretien de son bol chantant qui permet à la fois de bien nettoyer le corps du bol chantant et sa richesse harmonique. Pour l’aspect esthétique, il y a les Bols martelés ou lisses pour certains, d'autres dorées ou plus mates. Avec des formes géométriques ou des gravures en illustration et des inscriptions de mantras.

Entretenir son bol chantant : l’objet (paroi, arête, fond)

Pourquoi entretenir son bol tibétain ? Cette question paraît si évidente si l'on considère cet objet comme tout autre. Car, il faut entretenir son bien matériel, le nettoyer, le dépoussiérer et le laver. Toutefois, le bol tibétain n'est pas qu'un simple objet matériel si l'on regarde son histoire, les nombreuses traditions spirituelles ou rituelles pour lesquels cet objet incarne le sacré. Mais quelle que soit l'idée que l'on se fait du bol à travers toutes les cultures, une chose est sûre : le bol tibétain est un objet merveilleux !

Un bol chantant ancien est à paroi double constitué d’un alliage de 7 métaux rares. Un bol tibétain propre facilite le glissement de la mailloche. Après avoir acheté un bol tibétain, l'entretien est une question que peuvent se poser plusieurs personnes. Un entretien occasionnel voire très rare : voici ce que répondent les vendeurs confirmés de Bols chantants authentiques et anciens. En effet lors de leur fabrication, les forgerons du Népal ou du Tibet qui martèlent le bol accomplissent un travail de finition à l'acide, ce qui a pour avantage de pouvoir appliquer par la suite toutes sortes de produits nettoyants.
Avec le temps et l'exposition, des taches formées par l'oxydation des métaux apparaissent sur la surface des bols chantants.

Bol chantant tibétain, comment l'entretenir

Est-ce qu’il faut laisser alors les taches, ou au contraire les traiter ? On peut tout à fait nettoyer ou lustrer son bol chantant à l'eau tout simplement avec un peu de savon, employé une solution plus élaborée du type liquide nettoyant chez les amateurs. Pour les puristes dans l'âme soucieuse du respect de l'objet, ils préfèrent utiliser des solutions plus naturelles non toxiques (pierre blanche et pierre d'argile). On travaille au nettoyage et décapage des impuretés sur le bord supérieur de la paroi extérieure du bol, sur l'arête, les flancs. Toutes les zones de frottement doivent ainsi être nettoyées en vue de faciliter le glissement de la mailloche ou maillet, cette action améliore la mise en résonance de votre bol. D’autres minéraux sont à recommander, parmi les pierres purification du bol chantant, il y a l’œil-de-tigre, la pierre de cristal de roche, améthyste, agate, aigue-marine, pierre amazonite, calcédoine, cornaline, grenat, jaspe, pierre de jade, lapis-lazuli, obsidienne, onyx, pierre de lune, quartz, quartz rutile, topaze, tourmaline et shivalingham.

On frotte alors ces minéraux préalablement immergés dans de l'eau, puis on les met en contact direct avec le bol chantant. Il est tout à fait possible de nettoyer le bol plongé dans l'eau contenant l'un de ces minéraux à l’aide d’un simple chiffon humide pour enlever les impuretés.

Il est intéressant d'observer que lors de la purification respective du bol chantant et de ces minéraux, il existe un échange réciproque d'énergies. Le bol chantant tibétain tout comme les pierres semi-précieuses ont un pouvoir éminent sur la purification des chakras. Il convient alors de mettre en lumière la correspondance entre, d'une part le chakra, et d'autre part la note du bol chantant et la pierre purificatrice correspondante.
Le son d'un bol chantant le plus aigu (friction lente sur l'arête) concerne le chakra de la couronne, dont la pierre d'activation est l'améthyste. Il est facile de comprendre que la purification du bol chantant à ce niveau permet alors de revitaliser ce septième chakra avec un travail de bol chantant et de la pierre semi-précieuse : 

  • les sons assez aigus (friction lente sur les flancs du bol chantant) concernent le sixième chakra est le cinquième chakra, troisième œil et énergie de la communication ou de la parole. La correspondance chakra et note du bol chantant abouti aux deux pierres semi-précieuses lapis-lazuli et agate bleue ;
  • les sons moyennement aigu et grave de bol chantant font référence au chakra du coeur, du plexus solaire et du chakra sacré. Ces centres énergétiques sont en lien direct avec la pierre aventurine, celle-ci appelée citrine et la pierre cornaline; 
  • le chakra Racine est associé au son le plus grave du bol chantant tibétain, cette énergie cosmique est associée au jaspe rouge.

Le nettoyage de son bol chantant qui se fait naturellement avec des minéraux est un procédé intéressant dans la mesure où il existe un échange d’énergies positives. Acquérir un bol tibétain chantant est une chose merveilleuse, c'est un objet qui dégage un sentiment de mystères, émois et d'interrogations continuelles. C'est une pièce unique réalisée avec un grand soin et de longues heures de labeur. Le bol chantant tibétain s'inscrit dans la longue tradition chamanique de l'Himalaya : Mongolie, Népal, Bhoutan, Tibet, Inde…

Entretenir son Bol chantant Himalayen : le son

Il existe également une autre manière de purification de son bol chantant en utilisant de l’encens: le pratiquant commence par brûler cet encens hors du Bol. Le bol chantant s’imprègne de la chaleur et de l’odeur des lieux, la technique consiste dans un second temps à porter le bâton allumé à l’intérieur du bol sans toucher ni les parois ni le fond.. L'important dans l'entretien de son Bol tibétain demeure toujours sa sonorité. L'usure et l'oxydation d'un bol chantant sept métaux font partie des altérations de la vie normale de cet objet, ce qui est important est alors que le bol chantant ne perde aucunement la magie de sa sonorité et de ses ondes. Il ne faut alors jamais faire tomber accidentellement votre bol sur une surface dure comme le carrelage de la cuisine ou de la salle de bain, sur le ciment. Votre bol tibétain risquerait de se fêler ou au pire de se briser. Un son a ses propres propriétés vibratoires, les fréquences vibratoires des sons produits par les bols tibétains déclenchent naturellement un état de conscience entre veille et sommeil (ondes Théta).