Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

Le Taj Mahal point culminant de l’art Moghol

Taj Mahal Inde : un trésor immortel cadeau de Shah Jahan ?

Le palais de la couronne Inde en marbre blanc est un monument historique considéré comme le joyau de l’art moghol. Il s’agit d’un mausolée Shah Jahan d’une telle envergure dont la construction durera un peu moins d’un quart de siècle (1631 – 1650), bâti par cet empereur moghol descendant du conquérant Genshis Khan et de Babur) en mémoire à son épouse Mumtaz Mahal disparue après la naissance du 14e enfant du couple. Le Taj Mahal Inde, c'est ce véritable trésor de l'architecture moghole, désormais patrimoine Unesco Inde ! 

Taj Mahal Inde

Art moghol : perfection et mosaïque de cultures

On appelle art moghol la combinaison de plusieurs styles empruntés aux architectures indiennes, européennes et iraniennes. Ainsi, cet art vise la perfection dans différents domaines, notamment en architecture moghole, en fabrication d’objets en pierre dure et en art conséquent au livre. Cet art fut produit en Inde principalement sous la dynastie des Moghols, entre la moitié du XVIe siècle et le XIXe siècle.

C’est au nord du pays du Gange que se trouve ce trésor de l'architecture moghole, le Taj Mahal dans l’Etat d’Uttar Pradesh dans la ville d’Agra. Ce mausolée illustre, exemple de l’art moghol qui de par son emplacement éblouit déjà : le Taj Mahal se situe en hauteur d’une sinuosité naturelle de la rivière Yamuna qui rejoint le Gange.


Les objets spécifiques de l’art moghol sont principalement basés sur l’utilisation du métal et de la pierre dure (jade, cristal de roche, agate). On peut par exemple citer comme exemples, la Coupe de jade blanc en forme de feuille, la Corne à poudre en jade en forme de tête de caprin (jade blanc, rubis, turquoises), coupe du trésor du dauphin incrusté de fils d’or et de pierres précieuses montées en bâtes), les nombreux poignards en ivoire ou en pierre dure à tête de cheval avec un manche en jade. La technique de kudan spécifique à l’art moghol vise à incruster tous types de matériaux de grande valeur (or, émeraude, rubis, émeraude) pour en dessiner différents motifs (floraux en quelque sorte).

Les objets moghols en métal sont fabriqués en laiton, en alliage cuivreux et le bidri pour fabriquer des vases, des bols, des bases de huqqa, des aiguières, des lampes et d’autres éléments usuels et décoratifs pour la maison. Doré ou émaillé, le verre qui imite le plus souvent le bidri est très convoité dans l’art moghol.

Le tapis d’influence moghole et iranienne est nouveau en Inde, les tapis hérati à fond rouge, le tapis octogonal à décor floral en réseau qui sont de parfaits exemples.

Avec l’architecture, l’art du livre (reliure, peinture, enluminure) représente la pierre angulaire du mécénat de l’art moghol. L’art du livre timuride intéresse spécifiquement les dignitaires moghols qui possédaient alors des ateliers de bibliothèques recensant de grandes collections.

Taj Mahal Inde

Génie de l’art moghol à travers le Taj Mahal Inde : palais hommage Mumtaz Mahal de Shah Jahan

Au sujet de l’architecture moghole, le taj mahal Agra constitue une des plus belles réalisations, elle est issue des traditions iraniennes et de celles de rajput. Concrètement, l’architecture moghole vise à construire des édifices (mosquées, mausolées, palais) avec du grès rouge incrusté de marbre blanc (cette proportion sera inversée plus tard). Dans cette architecture avec une source aux multiples horizons, la symétrie prend toute son importance, le stuc est un élément capital avec des décors de pierre dure incrustée. Le marbre deviendra plus tard le matériau principal de construction.

Les travaux de construction du taj mahal Agra palais hommage Mumtaz Mahal débutent entre 1631 et 1632 selon les sources officielles, mais la date de l'achèvement diverge : le chroniquer impérial Abdul Hamid Lahori relate la fin des travaux entre 1643 et 1644, l’Etat de l’Uttar Pradesh indique 1654. Une inscription à l’entrée relate 1648 comme date d’achèvement du chantier.

Le palais de la couronne de la Yamuna, palais hommage Mumtaz Mahal (rive droite), taj mahal Agra, symbole de l’Amour éternel, constitue le joyau de l’art indo-islamique, bâti sur un jardin ornemental rectangle (de 17 ha), clôturé par une enceinte et 4 portes (la porte principale Darwaza-i rauza, 3 en grès rouge incrusté de mosaïque géométrique sont fausses, ouest, est, sud) ; ce jardin est traversé par 4 canaux qui forment une croix et parsemé de fontaines et de jets d’eau. Des pavés de marbre accompagnent ces canaux.

À l’intérieur, il existe trois parties bien distinctes :

  • l’entrée du mausolée au sud avec la cour intérieure bordée de pelouse ; 4 pavillons sont placés aux angles avec le mausolée des premières épouses de l’empereur. AU Nord se trouve la porte Darwaza-i rauza qui permet d’accéder au jardin du Paradis
  • Chahar bagh ou les jardins du Taj Mahal, avec des pelouses parfaites et les quatre plans d’eau en croix avec une symétrie bien ordonnée.
  • La grande terrasse au nord Chameli Farsh avec en son centre le mausolée de l’empereur et de son épouse bien-aimée, deux mosquées entourant la tombe (le pavillon des invités est en fait la mosquée de gauche qui n’est pas orientée en direction de la Mecque).

Le mausolée de Shah Jahan et palais hommage Mumtaz Mahal est en fait entouré de ces deux édifices en grès rouge avec 3 coupoles en marbre blanc. La mosquée de gauche fut construite pour sanctifier les lieux, fournir un lieu de culte aux pèlerins, celle de droite qui est la réplique exacte de la mosquée permet de maintenir la symétrie architecturale.
Taj Mahal Inde

On raconte qu’il aura fallu 1000 éléphants pour le transport des matériaux de construction et de décoration du palais hommage Mumtaz Mahal , tous en provenance d’Inde et des autres régions d’Asie. Pour le marbre blanc, il provient du Rajasthan, l'agate du Yémen, les grenats du Gange, on importa aussi la malachite et la turquoise du Tibet, la cornaline de Perse, le jaspe de Pendjab, le lapis-lazuli du Sri Lankala, l'onyx du Deccan, le cristal de roche de l'Himalaya et on apporta le corail de la mer Rouge. Tous ces éléments des différentes régions servirent à composer les motifs décoratifs incrustés dans le marbre (28 types de pierres au total) de ce palais patrimoine Unesco Inde .

Mais la beauté architecturale du palais taj mahal Agra, ce sont également des coupoles et des arcs se fondant dans une alliance d’espaces vides et pleins, d’éléments concaves et convexes. La palette de couleurs est impressionnante, on aperçoit le vert éclatant des parterres bordant les allées, marié aux teintes rougeâtres sous un ciel bleu. Le jeu d’ombres et de lumières rehausse encore l’aspect extraordinaire du Taj Mahal qui change de nuance et de couleur.

Pour supporter l’édifice du couple Shah Jahan et de sa bien-aimée Arjumand Banu Begam, les architectes et ouvriers placèrent des pilotis en acajou plongés dans des puits remplis de mortier et de gravats. Ce soubassement est conçu pour supporter un poids de 25 tonnes au m².
Pour la construction du Taj Mahal Inde, l’empereur de la dynastie Moghole Shah Jahan fut appel au principal architecte Ustad-Ahmad Lahori et de ses équipes composées de sculpteurs, de peintres, de marbriers, de maçons, de mosaïstes, de calligraphes, de bâtisseurs (notamment spécialisés pour les dômes), tous originaires d’Inde, d’Iran, d’Europe et d’Asie centrale (20 000artisans).

Son plan octogonal délimité par des minerets est directement hérité du palais Hacht Behecht en Iran, cette forme symbolise les 8 jardins du paradis. Le mausolée comporte 3 étages avec chacun un petit balcon circulaire, le dôme central en forme de bouton de lotus inversé a une hauteur de 74 m (et 4 dômes plus petits).

Au cœur du tombeau Taj Mahal Inde, c’est-à-dire la chambre funéraire impériale, une pièce centrale de forme octogonale contient les 2 stèles du couple (en marbre translucide). Ces deux caveaux entourés initialement d'une grille en or massif (remplacée par des claustra de marbre) sont couverts d'inscriptions en caractères arabes finement ciselés et entrelacés d'incrustations de fleurs en onyx, jaspe, lapis-lazuli, cornaline, agate. Les corps enveloppés de linceul de l’empereur et de l’impératrice ont été soigneusement placés vers le nord tourné vers La Mecque (couchés sur le côté droit). Des corridors permettent de transiter entre cette chambre funéraire et quatre pièces octogonales de 2 étages.

Symbolisme autour du Taj Mahal Inde

Taj Mahal Inde

C’est sur le dôme que l’on aperçoit les symboles islamique et hindouiste du mausolée taj mahal, croissant de lune estampillée du nom d’Allah et kalash, reposant sur un pinacle en bronze.

Le Chahar bagh qui se situe à l’avant du mausolée taj mahal est un ensemble de quatre jardins du Paradis où sont plantés des arbres qui représentent l'Éden avec des fleurs en abondance.

Une plateforme en marbre de forme quadrangulaire (7 m de hauteur pour 95 m de côté) et une terrasse en grès rouge constituent les bases de ce mausolée de 60 m de côté. Le sommet de cette plateforme est accessible via une volée latérale composée de marches construites au centre de la façade sud. La tombe surélevée est situé à une des extrémités du jardin pour donner un effet de profondeur et de perspective à l’œuvre vue au loin.

Cependant, le symbolisme fort du mausolée taj mahal est cette transition par laquelle passe l’homme en ce lieu de purification. On recense 22 passages du Coran et 14 Sourates en calligraphies de pierre noire incrustée dans le marbre. Tous renvoient à une idée d’analogie du Taj Mahal avec cette image du paradis (la sourate 89 du porche par exemple).

Autre élément se rapportant au paradis, les jardins avec ses 4 rivières (eau, lait, miel, vin) tel que décrit dans le Coran. Selon les historiens étudiant le Taj Mahal (W. Begley), ce complexe historique n’est pas seulement un témoignage d’amour envers l’impératrice, mais une démonstration du pouvoir et de l’art moghol avec une autre version du paradis sur terre.

Une autre version prône que le Taj Mahal que l’on connait fut un palais de grès rouge portait le nom de « Tejomahalay »acheté par l’empereur au raja de Jaipur Jai Singh. Ce bâtiment adjacent à un temple fut dédié au dieu Shiva.

Le Taj Mahal évoque donc le génie architectural de l'art musulman en Inde, tant de la tombe de l’épouse de l’empereur, mais aussi un ensemble de bâtiments, de jardins et de fontaines et plan d’eau, cette merveille d’architecture figure parmi les chefs-d’œuvre du patrimoine de l’humanité. En Inde, le Taj Mahal est aussi célèbre (4 millions de visiteurs par an) que des monuments comme la tour Eiffel, la statue de la Liberté ou la statue du Christ rédempteur dans le monde. Ce monument exceptionnel de l’art moghol constitue à lui seul le symbole de ce pays. Aujourd’hui encore, le Taj Mahal est un chef-d'œuvre universellement admiré et inscrit depuis 1983 au patrimoine de l'UNESCO. En 2007, le Taj Mahal rejoint le classement des 7 nouvelles merveilles du monde.