Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

Voyage au coeur de la céramique chinoise

Voyage au coeur de la céramique chinoise

La céramique Asie ou précisément la porcelaine chinoise est un art qui date de plusieurs millénaires avec l'histoire de la dynastie Chine. En cela, il existe au cours de son exploitation différentes époques, techniques et inventions autant que de styles de l’art de la céramique chinoise

Céramique chinoise

La céramique chinoise et la poterie néolithique

On considère l’une des premières productions de la céramique chinoise avec les cultures Yangshao et Longshan : il s’agit alors de jarres assez rustiques avec des motifs de nattes et de cordages sur la paroi, mais aussi des vases à fond brun sur lesquels sont façonnés des motifs géométriques de couleur noire.

C’est également sous l’ère néolithique Moyen chinois qu’apparaissent les fours à feu clair permettant une cuisson avec une oxydation du fer (devenant rouge) contenu dans l’argile kaolin.

Coupelle a saké -
12 €
Petite assiette chinoise  XXème
15 €
Petite coupelle à saké XXème
22 €
 

L'art céramique: du style Longshan à la culture Shang 

La culture Longshan produisit des céramiques chinoises plus fines appelées coquilles d’œufs. Pour arriver à cette prouesse, les artisans chinois avaient inventé la technique des tours rapides de potier, mais surtout des fours aptes à cuire l’argile kaolin à près de 1000°C voire plus. La céramique Longshan est de couleur grisâtre (faible oxydation du fer). La poterie Longshan se distingue par sa simplicité, coloration noire lustrée (technique de l’enfumage), aucun décor n’est peint à la surface.

Céramique chinoise

Le voyage au temps de la céramique de la dynastie Shang marque la continuité du style de Longshan. Cependant de cette céramique Shang, on retiendra un style marqué par une parité avec la forme des vases en fer et en bronze. C’est alors qu’est ajouté dans la composition de la poterie le kaolin (température de cuisson à 1000°C).

De la céramique chinoise et les 8 dynastie Chine

La céramique chinoise de la dynastie Chine Zhou ne connaitra pas de réelles innovations, si ce n’est dans le domaine de la briqueterie et des tuiles. Les vases et pots en bronze demeurent des œuvres toujours d’actualité. C’est avec la dynastie Qin que la poterie chinoise connaitra ses premiers succès (Armée de guerriers en terre cuite de l’empereur Qin Shin Huang Di).

Céramique chinoise

La céramique de la dynastie Chine Han correspond à la période de production de vase de grès recouverte de glaçure (proto-cétadons). C’est sous la dynastie des Han qu’apparaissent les premières véritables porcelaines, bien que la majorité des œuvres furent des terres cuites (statuette funéraire, bœuf, guerrier, palais, tour de guet, soldat, vase, tuile). 


La céramique de la dynastie Tang se subdivise en deux grands types :

  • d’une part, la céramique Xing (porcelaine fine cuite à très haute température) caractérisée par un son mélodieux lors d’un choc
  • d’autre part, la céramique Sancai dite Trois couleurs » (oxyde de fer jaune, oxyde de cuivre vert, manganèse violet). Le bleu est ajouté, provenant de l’oxyde de cobalt.

Les céladons sont un type particulier de céramique produit sous la dynastie Song : ce sont toutes des porcelaines chinoises simples et élégantes, faisant appel à la technique de la glaçure unie (c’est à cette période que les fours de grande importance ont développé leur style : fours Ding, Ru, Jun, Ge, Guan, Qingbai).

Petite coupelle à saké XXème
22 €
Petit bol Chine XXème
25 €
Petit vase en porcelaine mil. XXème
30 €
 

La dynastie Chinemongole Yuan est connue pour ses céramiques céladon exportées partout en Inde et la production de vases bleu et blanc aux décors de fleurs et d’animaux mythologiques ou de la nature.

Céramique chinoise

La céramique Ming Bleu se distingue par l’usage du cobalt de Chine (différent du cobalt jusqu’ici utilisé) et par la production de poterie bleu et blanc. Le Blanc de Chine (couverte onctueuse) est encore un autre genre de poterie produite dans les fours de Jingdezhen, du Fujian sous la dynastie Ming.


Enfin, la céramique chinoise de la dynastie Qing se caractérise par le style mandchou et se réinvente pour plaire au goût des Européens. Néanmoins, on distingue 3 périodes phares :

  • « Bleu et blanc » (bleu saphir en éliminant les impuretés du bleu de cobalt), les vases par exemple représentent des paysages, des bouquets floraux et des illustrations mythologiques
  • « Famille rose » ou porcelaine coque d’œuf fine et très dure, décorée de la famille rose d’émaux
  • « Famille verte » avec la porcelaine polychrome de couleurs vives et une palette de 8 verts différents (apparition de l’émail bleu lavande, jaune du titane, rouge du fer, violet du manganèse).