Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

La statue bouddha : un univers unique chez soi

Le Bouddha de l’Inde est connu sous plusieurs noms dans le monde du bouddhisme, Bouddha Gautama Historique, Shakyamuni prince Siddhart Gautama de Lumbini, Bouddha de l'Éveil. A côté de cette figure historique fondateur du bouddhisme en Inde, la tradition d’autres pays a donné naissance à une autre dimension de la représentation de bouddha. C’est désormais un bouddha assimilé à une source de bien-être et aussi un objet de déco porte bonheur…

La statue de bouddha doit être avant tout saisie dans son cadre culturel et artistique avant d’en connaître les véritables usages propices !

Différence entre les statues bouddhas

Moeurs, culture et art : de l’Inde à l’Asie

Image traditionnelle de la sagesse et du bonheur, le Bouddha en Asie représente également la plénitude et la délivrance des souffrances de la condition humaine. Les nombreuses statues de cet être à part représentent l’héritage laissé par Bouddha (prince indien Gautama). Elles témoignent des enseignements, des mots et des paroles à la signification profonde qui seront perpétrés pendant des siècles en Inde et en Asie. La statuaire de Bouddha s’impose progressivement dans le monde, entre symbole de spiritualité et artefact religieux.

Par conséquent, en plus des nombreux styles que l’on prête aux représentations de Bouddha d’Inde on trouve des statues de bouddha issus d’autres provinces et de régions en Himalaya.

Bouddha signifie l'Éveillé (Éveil signifie bodhi), toutes les statues de bouddhas peuvent alors représenter des personne différentes.

Quelles sont les signes apparents de la statue de Bouddha de l’Inde ?

La statue de Bouddha évoque le guide spirituel par excellence qui livre ses enseignements à l’humanité, et non une statue de divinité au sens religieux.

La littérature du bouddhisme attribue à l’effigie de Bouddha le rôle de fixation, d’objet sacré de méditation ou bhavana. Dans tous les cas, la statue présente un personne humain svelte avec des habits très modestes (robe de moine, sans bijoux) soulignant l’abandon de la sa position de prince.

Il dégage un sentiment de quiétude avec ses yeux clos ou à moitié ouverts. C’est avec le crâne rasé que se présente toutes les statues du bouddha indien : c’est le symbole du renoncement au monde matériel car les cheveu sont associés à la vanité. Exception faite du chignon (de la sagesse). Par ailleurs, l’organe mâle est caché.

D’autres caractéristiques physiques ou comportementales doivent attirer l’attention, des mains et pieds palmés et souples, des poils gracieux et bouclés, ou comme les marques de roues à mille rayons, une stature toujours droite,

La majesté de Bouddha indien se trouve selon le texte Brahmajala Sutta sur sa peau parfaitement dorée après son illumination (ou immaculé).

Comment reconnaître une statue de bouddha Zen chinois ?

La statue de bouddha rieur est plus un porte-bonheur : cet objet est inspiré du moine bonze chinois Zen Chan Butaï ou Pu-tai. C’est le Bouddha de la la prospérité et de la richesse.

En Asie, il est présenté partout, que ce soit dans une entreprise sur les bureaux, dans les restaurants ou les petits commerces ou même à bord des taxis.

La statue bouddha rieur possède:

  • un ventre dodu
  • un large sourire
  • un crâne rasé
  • de bonne corpulence
  • un gros sac rempli de lingots d’or et de pierres précieuses (ou de friandises), bagage et gourde pour le bouddha du voyage
  • des bijoux autour du cou
  • matériau doré.

On l’appelle également bouddha Maitreya de la générosité. En Chine dans la religion taoïste, le Dieu de la prospérité est un bouddha au grand cœur (et au gros ventre). Personnage aimable et bienveillant qui aide les autres à être heureux et s’enrichir.

Statue Guan-Yin

Représentée sous une forme féminine, les attributs de bouddha Guan-Yin sont :

  •  jusqu’à 11 têtes
  • de 2, 4 ou 8 bras (jusqu'à 1000 pour symboliser cette préoccupation de la mère envers ses enfants)
  • assise sur un dragon ou sur la fleur de lotus (un pied à terre)
  • debout avec un vase de baume apaisant à la main pour soigner les blessures des hommes.

Environ 33 formes de représentations existent (légende de Miao Shan), dont la déesse avec les jambes croisées assise sur une fleur de lotus et tenant dans la main droite une branche de saule (Reine de la Médecine), ou une déesse avec un voile rabattu sur son haut chignon, tenant un lotus épanoui, ou encore tenant un rouleau dans ses mains. Elle est aussi représentée avec les mains jointes assises en méditation entourée de rayons lumineux, sous des apparats de prostituées délivrant les hommes de leur luxure...

C’est le futur bouddha chinois (représentation d’Avalokitesvara d’Inde, ou Kuan Eim en Thaïlande et Kanzeon au Japon) est alors plus exactement la Bodhisattva de la parfaite dévotion pour les autres, solidarité et compassion. Cette figure représente signe de la bienveillance d’une mère pour ses enfants qui a alors décidé de reporter son atteinte de l’éveil ou Nirvana au bénéfice de la libération de tous les êtres de l’Univers..

A propos de la statue du bouddha Amitabha

Bouddha de l’espoir, c’est un roi le plus connu des Dhyani Bouddha ayant décidé d’abandonner son royaume pour se consacrer à la vie de de moine.

Il est représenté le plus souvent entre deux bodhisattvas Mahasthamaprapta et Avaloshteka. Les attributs de sa statue sont quasi identiques à ceux de Bouddha Shakyamuni avec cependant :

  • la couleur rouge dominante (la lumière-Infinie en référence à son nom
  • position de méditation avec un vase contenant le nectar d’immortalité entre ses mains
  • statues le plus souvent réalisant les mudr? ou gestes des mains pour la méditation et de transmission de la loi.

C’est le bouddha tibétain de la renaissance dans le Potta ou Terre pure et la consolation future pour une vie meilleure après la mort. La statue de bouddha Amida est bien présente dans les pays de l’Extrême-Orient. C’est un bouddha vivant dans une dimension dans laquelle la souffrance et la passion n’existent pas et accueillant tous les hommes pour le rejoindre.

Comment bien choisir sa statue de bouddha ?

La statue de bouddha assis en méditation

En position assise, la statue originale de Bouddha exécute principalement 5 grandes actions avec les mudras ou geste de ses mains (en sanskrit) :

  • Méditation
  • Eveil ou prise de la terre à témoin (avec la main droite pendante et les doigts allongés touchent le sol, paume tournée vers le haut)
  • Enseignement, 2 mains jointes devant la poitrine le pouce et l’index de chaque main se touchant
  • Don, main droite ouverte face au spectateur posée sur le genou
  • Apaisement, main droite levée et paume vers le spectateur (abhaya mudra).

Le bouddha en position du lotus (assis jambes entrecroisées, 2 mains superposées paumes vers le haut et doigts allongés) est certainement la statue la plus commune. Il s’agit de la posture adoptée par le bouddha de l’éveil shakyamuni en pleine méditation.

Cette posture de la méditation si commune aux pratiques bouddhistes permet alors de guider le pratiquant à travers le rituel basé sur la respiration :

  • propice à calmer les tensions et à focaliser l’attention (capacités de concentration, bienveillance et compassion)
  • à développer la sagesse et la connaissance de la véritable nature des choses capacités de compréhension du non-soi, à se libérer de l’attachement matériel, à ressentir joie et sympathie).

Le Bouddha allongé et debout

La statue de bouddha allongé représente une posture de la félicité et l’atteinte du Nirvana à tout jamais délivré du cycle des renaissances. Cette statue du bouddha laisse transparaître une grande sérénité pour oublier les problèmes matériels et nager dans le bonheur intérieur. Dans la littérature bouddhiste, c’est le parinirvana ou extinction pour le repos et le détachement du monde quotidien.

La statue de bouddha debout symbolise adopte une posture solennelle avec les mêmes gestes des mains pour la position assise. La statue de bouddha en marche est une posture qui pousse à aller vers tous les êtres pour les apaiser.

La tête de bouddha

Ce qu’il faut vraiment retenir de la Tête de bouddha indienne, c’est ce visage empli de sérénité totale (souriant). Une impression de bienveillance se dégage de ce visage de bouddha (finesse des traits traduisant calme et paix). Une grande coiffe surplombe le sommet de la tête (souvent se prolongeant jusqu’aux oreilles). Oreilles avec des lobes allongés. Visage sans aucun ornement ni parure.

Quel que soit le personnage, bouddha maigre ou gros, dans certains cultes bouddhistes la tête de Bouddha est sacrilège en Asie en signe d’hommage. Elle n’est acceptable que pour la décoration et surtout pas à des fins de culte.

Le bouddha rieur

Le budai-rieur moine zen Pu-tai grassouillet existe en 6 différentes statues qui représentent alors six bouddhas rieurs de la tradition de la Chine pour le réconfort du foyer. Ce sont des sources d’énergie, de fortune et de santé pour les occupants de la maison.

La statue bouddha zen des plus célèbres est celle montrant le moine chinois assis sur son sac de lingots d’or. C’est la forme la plus pure de l’amour et des bonnes actions. Dans une autre pensée, le bouddha jovial est le personnage central qui, par son gros sac (et ventre), absorbe les peines des hommes.

Budai rieur est au centre de la vie des asiatiques, sa statue est largement considérée au Japon et en Chine comme un précieux porte-bonheur. On l’assimile alors au bien-être du foyer ou l’art Feng-Shui.

Secret de fabrication artisanale de votre statue qui représente bouddha...

Quels sont les matériaux utilisés ?

L’art dans toute l’Asie se fond avec cette idée de la spiritualité. Les artistes produisent bien souvent leurs oeuvres pour imprégner dans le monde vivant le Sacré. La conception prend toute son importance, autant que le matériau choisi :

  • stuc, très rare aujourd’hui (statuaire bouddhiste moulage en terre cuite)
  • bois précieux ou semi-précieux
  • pierre
  • marbre
  • cuivre
  • argent
  • or.

D’autres matériaux plus modernes ont été adoptés comme la fibre de verre ou le bouddha en résine.

Les productions artisanales authentiques de statues de bouddha sont sculptures entièrement à la main !

Le vrai travail à la main

Un bouddha authentique découle du vrai travail de sculpture à la main. Quels sont les critères qui permettent d’apprécier ce travail ?

Le choix du matériau, mais aussi les marques (gravures, peintures, soucis des détails en respect aux textes anciens, formes). Il faut également veiller à bien comprendre l’expression du visage, la sérénité du premier regard.

Artisanal ou industriel ?

La différence se voit au premier regard ! Pour aller plus loin, ce qui détermine au final l’authenticité de votre statue Bouddha Asie sont : le niveau de finition et le toucher délicat.

Ce sont ces deux critères qui offrent l’opportunité de faire toute la différence entre cachet artisanal unique et production industrielle à petite ou grande échelle.

Pourquoi acheter une statue du bouddha ?

Relation entre bouddha méditation et travail sur soi : les mudras

La statue bouddha méditant n’est pas à proprement parler un simple objet de décoration : c’est un objet de prières, plus précisément un guide sur le chemin de l’atteinte de l'Éveil. A part l’authentique statue de bouddha, il faut aussi bien observer le geste de mains accomplis par la statue.

Les Mudras ou positions des mains et des moyens d’expression spirituels sont très importantes :

  • position du Lotus avec les mains au dessus de l’autre et les paumes tournées vers le haut les doigts allongés, amenant vers la médite profonde pour l’apaisement, le don et réception de l’enseignement, menant vers la paix et la sagesse
  • position de la prise de terre à témoin bhumisparsa mudra est le symbole de la victoire du Bien, main droite pendante et les doigts touchant le sol (statue de Bouddha bhumisparsa mudra très populaire en Inde). Force inébranlable et vérité de son engagement pour la libération
  • mudra de mise en mouvement de la Roue de la Loi Dharmakacra avec bras droit levé, pouce et index de la main droite demi ouverte formant une roue (de l’enseignement). Parfaite pour maintenir un niveau de curiosité et la discussion
  • mains placées au niveau du cœur les pouces et les index formant des cercles (Dharmachakra mudra) exprimant l’énergie continue
  • mudra de l’absence de crainte main droite en position Abhaya mudra
  • mudra de l’énergie de la compassion, de la libération et de l’offrande ou don (mudra Varada), main gauche posé sur le genou à plat et la paume vers le haut
  • mudra de l’illumination Uttarabodhi, 2 mains placées sur le cœur les index se touchant et pointant vers le haut(8 autres doigts entrelacés)
  • mudra de la confiance en soi vajrapradama, mains devant soi grandes ouvertes et doigts allongés entrecroisés
  • mains jointes en signe de prière, mudra Anjali Namaskara. C’est le geste des mains qui accueillent un autre être avec le plus grand respect et l’adoration (prière qui vient du cœur)
  • main gauche levée et pouce accolé majeur, mudra Karana éloignement du mal. Énergie positive très puissante pour se défaire de toute énergie négative.

En général, le choix de la posture des mains en imitant celle de la statue transmet selon les croyances les effets évoqués dans la littérature très ancienne du bouddhisme de l’Himalaya. Chaque mudra doit permettre de dégager chez le pratiquant ce sentiment de relaxation et de dynamisme exempte de tension.

De l’art feng shui et le bouddha zen

Considérer la place de Bouddha dans l’esprit du Feng Shui Zen, c’est tout simplement aligner les bienfaits de ce bouddha bienveillant au creux de la maison. Mais quelques règles strictes doivent être soulignées. On peut disposer ces statues chambre à coucher, dans la salle à manger, ou dans la salle de bain..

En effet, cette science millénaire est en étroite relation avec les vertus de la statue de Bouddha qui allient bonheur, compassion, altruisme et paix.

La méditation chez soi avec Bouddha et l’art chinois Feng Shui permettent à la fois :

  • d’harmoniser les énergies en présence vent et eau équilibrer Chi (objets, couleurs, formes, êtres vivants)
  • de dominer les influences négatives pour mieux canaliser l’énergie positive
  • de se concentrer au maximum dans une ambiance apaisante.

La plupart des figures de bouddha sont compatibles avec le Feng Shui : la présence du maître spirituel statue bouddha offre aux occupants la possibilité de modifier à leur avantage commun les flux énergétiques (combinée à l’art Feng Shui Zen). En quelques mots, cela améliore la vie dans son quotidien et apporte du bien-être à chaque individu.

Tête ou bouddha entier ne doivent jamais être posés au sol ! Le regard dirigé vers l’entrée pour signifier une aura de bienveillance. On peut également choisir une statuette de 12 cm ou une plus grande statue comme à l’époque des temples.

Le bouddha rieur est un objet porte bonheur considéré comme pour attirer chance et fortune (plan matériel et spirituel). Cette statue (de préférence statue de grande taille) peut bien s’allier à la science Feng Shui (salon , salle de séjour toujours face à l’entrée).

La statue Bouddha est aussi vu comme objet de décoration zen très prisé de nos jours, au-delà du rôle protecteur et bienveillant. Ceci en citant également son importance capitale pour accéder dans le monde Feng Shui ! Il est tout aussi concevable d’adopter une statue dans un jardin zen.