Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

Statue de bouddha et ses significations

Qui est Bouddha ? La Statue de bouddha signification ? Comprendre l’utilisation de la représentation de bouddha pour la méditation ou le bien être. Voici des explications pour bien utiliser la statue de ce personnage reconnu partout dans le monde. D’Inde, en extrême orient autant qu’en Asie et en Europe. 


bouddha signification


Sur les pas de bouddha gautama…

Qui est le prince Siddhart Gautama ?

C’est dans la localité de Lumbini, entre l’Inde et le Népal voisin, que l’héritier du ?roi Suddhodana Gautama de Kapilavastu voit le jour 5 siècles avant J-C. Le prince Gautama Siddharta appartient à la caste des nobles-guerriers Khastriva de la dynastie des Shakya. Il est le fils de la reine Maya qui l’avait enfanté suite à un songe extraordinaire (mythe de l’éléphant blanc).

Dès sa naissance, un destin hors du commun attend le présumé héritier de la couronne. Après la mort subite de son épouse quelques temps après la venue au monde du prince, le roi veut donner une éducation et un enseignement exemplaires à son descendant. Simplement, le génie du prince étonne ses professeurs qui voient alors le formidable potentiel de ce très jeune prince. Très jeune, le pince éprouve beaucoup d’empathie à l’égard de tous les autres êtres. Spécialement envers ceux qui éprouvent de la tristesse et de la désolation (sorties en cachette du palais royal). Il se met à méditer au lieu de jouer comme les autres enfants de son âge.
Un soir pourtant, le prince alors âgé de 29 ans fait un songe qui le pousse à fuir cette vie qui ne le protégera jamais assez de la souffrance ici bas. Il veut trouver la clé pour délivrer le monde de cette condition.
Gautama, bien qu’il soit un être de la sagesse suprême, est avant tout un humain qui a vécu sur terre 80 ans et a disparu à tout jamais au Nord de l’Inde à Kusinagara.

Départ du palais et révélation de la souffrance du monde


Après s’être réveillé de son rêve étrange, le prince Gautama quitte le palais en renonçant à jamais au confort de cette vie passée et à l’aisance du trône. Hors des enceintes du palais dans un bois, il se défait de ses habits princiers. Il descend à terre de son cheval, prend son épée et se coupe alors sa longue chevelure (il fait un chignon). Cette décision le porte à voir autrement le monde pour constater la souffrance des autres.
C’est comme cela le futur Bouddha part en quête de la vérité de la souffrance...

Méditation et victoire sur la mort : la prise de la terre à témoin


Comme un mendiant, le prince Shakyamuni part sillonner le nord de l’Inde. Il entame lors une vie d’ascète en se privant de nourritures et en poursuivant ses séances méditatives. Devenu malade, il reçoit dans son périple l’aide d’une femme qui le nourrit. En voyant cela, les 5 disciples de Gautama le quitte car ils perçoivent cela comme de la trahison. Un jour au pied d’un arbre dans la ville de Bodh Gaya, le prince atteint pour la première fois l’Eveil et devient de ce fait le premier Bouddha ou le bouddha historique.

Cette atteinte de l’illumination symbolise la victoire de Bouddha contre le dieu de la mort avec ce qu’oin appelle le geste de la prise de terre (ancrage).
C’est donc sous l’arbre de la Bodhi dans la position du lotus (assis par terre jambes entrecroisées) que le Bouddha prend connaissance des 4 Nobles Vérités. Plus tard, il décide de livrer cet enseignement à ses 5 disciples à Bénarès dans le Parc des Gazelles. Bouddha prend cnscience que l’existence humaine est une souffrance infinie avec des joies sommaires. Pour lui, la vie des hommes n’est pas une fatalité : il faut déjà prendre conscience de cette souffrance, puis en comprendre les causes. Puis essayer de voir plus loin que la joie immédiate et éphèmere pour espérer l’extinction de la souffrance.

Les 4 Nobles Vérités de Bouddha

Quatre Nobles (arya) Vérités regroupées sous le premier Sermon du Parfait au parc des Gazelles (Sermon de Bénarès) :

  • Vérité de la Souffrance, prise de conscience de la souffrance car la vie est elle-même souffrance (Dukkha Sacca, frustration et insatisfaction). 7 sortes de souffrances de la condition humaine, naissance, maladie, désir insatisfait, amour avec la séparation, haine, vieillesse et mort
  • Vérité des causes de la Souffrance (ou quête sur les origines de la souffrance)
  • Vérité de l’extinction de la Souffrance ou comment se défaire des noeuds de la souffrance, de la dépendance dû à la renaissance de la souffrance. En ayant tout simplement une vision parfaite et claire du bonheur absolu. 
  • Vérité sur la voie vers l’extinction de la Souffrance, c’est la libération du tourbillon des renaissances Samsara. L’atteinte de la joie et de la béatitude, c’est se défaire des liens qui nous emprisonnent à ce bonheur erroné et à cette vie futile.

C’est ce Premier Sermon mettant en mouvement la Roue de la Loi ou Roue du Dharma (enseignement) que l’on retrouve le plus souvent dans la représentation de Bouddha. Cette roue de la loi qui symbolise le chemin vers l’éveil avec la quatrième Noble Vérité. Une roue de chariot à 8 rayons (Noble Chemin Octuple). 

Représentation de bouddha : fenêtre sur sa vie

Le symbolisme de la statue de bouddha

La méditation, l’éveil Nirvana et l’enseignement, la première prédication, la bienveillance, la protection ou absence de crainte, mais aussi le Parinirvana ou disparition sont autant de faits qui rythment la vie de Bouddha. Sa statue représente les grandes étapes de sa vie.
Paix, béatitude et bien-être pénétrent lentement le corps et l’esprit à force de grande concentration et de méditation. Et c’est là tout l’intérêt de posséder une statue de bouddha qui sert de modèle en quelque sorte...

La méditation est symbolisée par une statue de Bouddha en position assise en lotus: un sentiment de paix s’en dégage rempli de sagesse. C’est l’image même de l’être qui porte en lui les souffrances et qui aspire à trouver le remède aux conditions humaines. Ainsi, le bouddha assis en Lotus en pleine méditatioin (visage serrein) est une statue qui aide à facilement atteindre l’Eveil. Elle est rattachée au don et à l’enseignement. La statue de bouddha qui médite profondément rappelle sa pratique préférée depuis son enfance. Notamment l’épisode de sa vie où il va parveir à éveiller en lui la vérité parfaite sous l’arbre de la Bodhi.
La statue de bouddha assis est la plus commune et a ainsi plusieurs signifactions. Par exemple, Bouddha avec sa main levée signifie stopper la peur (crainte).

Le Bouddha debout ou en marche symbolise le geste de la rencontre avec les autres. Ces statues de bouddha en posture debout ponctuent le caractère solennel.

La statue de bouddha couché ou allongée est le bouddha qui s’est libéré du samsara et expérimente maintenant une vie serreine. Sentiment de bouddha en repos avec cette statue qui évoque le détachement aux problèmes non spirituels et les souillures du quotidien. Cette posture du Bouddha couché est le summum de l’Eveil. On peut assimiler cette statue à la disparition totale de Bouddha (Parinirvana). Bouddha est délivré à jamais du cycle des renaissances et de la souffrance et peut maintenant délivrer les autres êtres.

La statue de la tête de bouddha est présentée comme un personnage au crâné rasé habillé très simlement. Il a de longs lobes d’oreilles. Ce qui frappe dans cette statuaire de la tête bouddha, c’est l’impression de calme et d’apaisement qu’elle dégage.

Enfin le bol à aumône est le symbole de la renonciation de Bouddha pour mener une vie d’ascète. La présence de ce bol dans les mains du bouddha ou à côté de lui rappelle aussi que ce dernier reçoit avec plein de compassion le don des autres.

Importance des gestes des mains pour la statue de Gautama Bouddha

Les différentes positions des mains sont appelées en sancrit des Mudras (5 éléménts de la Nature) :

  • pouce symbole du Feu;
  • Air symbolisé par l’index;
  • Majeur Ether;
  • auriculaire pour la Terre;
  • annulaire pour Eau.


Pour bien comprendre une statue de Bouddha, il faut veiller à bien observer ces positions. Main droite posée sur la main gauche, les paume tournés en haut et les deux pouces s'effleurant. C’est le mudra de la méditation.
Avec le pouce et l index joints, les autres doigts allongés et mains posées sur les cuisses. Il s’agit du mudra le plus classique (de la méditation ou du yoga) avec cependant deux variantes :

  • paume tournée vers le haut, connaissance universelle (extérieure)
  • paume vers le bas, connaissance en soi. 

La statue de boiuddha Varada-mudra traduit l’hospitalité et l’offrande : les bras étant baissés, les doigts pointent vers le bas la paume tournée vers le haut. La statue mudra prise de la terre à témoin est le symbole de la victoire du Bien contre le Mal : main droite posée sur le genou et les doigts effleurant la terre. 


La statue de l’absence de crainte présente un Bouddha avec une seule main (ou deux) en avant et les 10 doigts joints vers le haut paumes vers l'extérieur. C’est le geste pour calmer l’océan.

La statue de la contemplation (de l'arbre de la Bodhi) s’exprime par les deux bras laissés tomber et les mains croisées au niveau du poignet. Les deux paumes sont accollées aux cuisses.

La statue bouddha de l'enseignement est décrite avec :

  • la main droite paume vers l’extérieur au niveau de l'épaule, un cercle formé avec l'index et le pouce
  • main gauche ouverte et au niveau de la taille (ou formant un cercle avec le deux doigts pouce + index).

La statue de bouddha de mise en mouvement de la Roue de la Loi s’exprime avec les 2 mains placées devant le corps au niveau de la taille : la main gauche à l'horizontale et l’autre main à la verticale. Dans cette position, les doigts de la main droite sont allongés vers l'extérieur et la paume gauche tournée vers l'intérieur. Les pouces et indexs joints forment deux cercles tangents.

Qui est le moine bouddha chinois de la prospérité ?

Pourquoi un bouddha rieur ?

Rire rime avec bonne fortune, mais attention ici il ne s’agit pas du Bouddha précédent. Le bouddha rieur est en vérité un objet porte-bonheur très populaire en Asie (Chine). C’est la statue du moine Zen Chan Butai ou Pu-tai appelé aussi bouddha de la prospérité avec son gros ventre. Son large sourire témoigne d’un élan de générosité et de compassion.

Statue de bouddha: bonheur et richesse ?

La statue de bouddha rieur représente alors ce moine chinois portant sur son dos un sac de richesses (lingots d’or et pierres précieuses). Dans la clture des pays d’Asie, c’est la statue de bouddha du bonheur qui amasse ou engloutit les souffrances des hommes.

Le Bouddha Gautama et budaï porte bonheur au centre du feng shui

Chasser la souffrance avec une statue de Bouddha Inde

La statuaire de Bouddha d’Inde représente l’idée de l’éveil, c’est-à-dire la victoire à la fois sur lignorance (pleine conscience ou conscien parfaite) et sur la souffrance (7 sources de souffrance). Cette représentation de bouddha offre une qualité de méditation lorsqu’elle est aussi couplée à de l’encens et d’autres objets, comme un Mala de prières, une conque tibétaine, un moulin à prières, etc.

Grâce aux gestes et à la posture de bouddha, vous arriverez à force d’effort à percer les mystères de la pensée de la Vérité ultime. Ces statues et statuettes de Bouddha de l’Inde sont associées à la paix intérieure, la bienveillance, la connaissance, à la vérité de la souffrance et aux précieux enseignements sur le Dharma… Il ne faut pas mélanger statue de bouddha et simple objet porte-bonheur !

Vous pouvez imaginer un autel avec cette statue et toutes les associations possibles telles que encens et objets sacrés du bouddhisme de l’himalaya. Cependant veillez à ne jamais placer votre statue sur le sol ou à faible hauteur. Bouddha est considéré comme l'être au dessus de tous les autres par les bouddhistes, a l’instar du Lotus qui est une plante aquatique au dessus des autres plantes et du limon. Pensez à bien disposer votre statue et harmoniser les couleurs et les formes pour obtenir le meilleur flux de chi comme le préconise les maitres feng shui...

Statue Budaï Zen chinois : attirer chance et fortune

Attirer prospérité et richesse, vivez la tradition du feng chui zen avec ces gros bouddhas rieurs porte-bonheur. La majorité de ces statues sont considérées comme des objets décoratifs et censés apporter de la chance. Mais le véritable intérêt de ces statues est bien le mariage Feng Chui Zen ! Dans la maison, le Bouddha apporte ainsi la sérénité.

Ces statues de Bouddha ne sont plus exclusivement réservées aux temples. Ces pièces artisanales peuvent bien protéger les lieux. La représentation de bouddha Gautama est issue d’une longue tradition. Fabriquée à la main, chaque signe et traits de la statue ont un sens.