Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

Fête Diwali dans la province du Tamil Nadu

Appelée fête des lumières, la Divali, Diwali (ou Deepavali) est une cérémonie annuelle célébrée par des feux d'artifice et l'occasion de s'offrir des cadeaux. Une fête de cinq jours placée sous le signe de liesse qui remonte à l’époque de Rama, héros de l’épopée du Ramayana.

Lumières de la fête de Diwali

Origine de la Diwali


Cette fête d’importance dans le monde indien est étymologiquement traduite par rangée de lampes des termes sanskrits dipa et avali (contractés sous le mot dipavali), A l’origine, cette fête commémore le retour du roi Rama dans le royaume de son père, à Ayodhya ayant emporté sa quête, sa bien aimée femme Sita. La fête de la Divali rappelle de nombreux mythes et légendes de l'hindouisme en rapport principalement à Vishnu et à son épouse Lakshmi. Ce retour triomphal succède à une autre fête appelée Dussehra, correspondant à la victoire de Rama sur le démon Ravana qui a lieu 20 jours avant cette fête (les gigantesques effigies de Ravana sont brulées). À leur retour, le couple fut accueilli par la foule en héros, les rues furent illuminées de lampes dip, disposées en rangée avali. La fête Divali est le prolongement de la fête de Dussehra.


Ce sont cinq jours de festivités qui célèbrent ce retour triomphant, l’apogée de la fête étant le Bari Divali ou la grande Divali consacré à la déesse Lakshmi (troisième jour). Les quatre autres jours, on célèbre d’autres divinités importantes selon un cérémonial approprié pour une série de légendes et de traditions. À part la déesse Lakshmi, la fête de la Diwali célèbre les deux avatars de Vishnu, Rama et Krishna, mais aussi le dieu Ganesh à tête d'éléphant qui écarte les obstacles de l'égo.


Symbole et célébration de la Diwali en Inde du Sud


Dans la province du Tamin ladu en Inde du Sud, la date Shalivahana correspond à cette fête des Lumières :

  • la première journée Dhanteras ou Dhan Trayodashi commence par l’évocation du Seigneur de la Mort Yama Raj
  • le second jour Chhoi Divali, Narak Chaturdashi ou petit Divali célèbre la défaite du démon de la saleté Narakasura
  • la troisième journée célèbre la cérémonie religieuse puja dédiée à la déesse Lakshmi, épouse de Vishnu. Le dieu à tête d'éléphant Ganesh se joint toujours à cette occasion accompagnant Lakshmi
  • Annakut ou Navu Varsh marque la quatrième journée de la Diwali, c’est le début de la nouvelle année selon le calendrier Vikram en Inde du Nord ; jour de la puja de Govardhana (nom d’une colline). Dans la mythologie, l’avatar Krishna souleva la montagne Govardhana pour sauver son village. Le 4ème jour en Inde est aussi appelé Gudi Padwa consacré à l'amour entre époux.
  • La cinquième et dernière journée, Bhai Duj, Bhai Bij, Bhai Tika est dédiée à l'amour entre fratries.


En Inde du Nord, la date de Diwali est fixée selon les calendriers hindous traditionnels de type luni-solaire (dérivés de l'antique calendrier védique). Le Vikram par exemple associe le Nouvel An au 4ème jour des fêtes de Divali.


Cette fête réunit pauvres et riches, hommes, femmes, enfants, adolescents et grands-parents qui tous revêtent leurs plus beaux habits et s’échangent des sucreries en faisant exploser des pétards.


Décoration et Puja Diwali de Lakshmi et Ganesh

Fête indienne de Diwali


La lampe diya est l’objet principal, elle est fabriquée en terre cuite généralement (parfois ce sont des lampes métalliques) qui brule grâce à une mèche en coton. La lampe diya est remplie de ghi, de beurre clarifié ou d'huile.
Cette lampe est disposée sur un rangoli, une décoration de farine de riz et d’autres poudres de couleur, faite sur le sol des sanctuaires, maisons, cours… Le rangoli inclut également des feuilles de manguier et des guirlandes. Cette décoration témoigne de la chaleureuse hospitalité envers la déesse de la prospérité Lakshmi qui vient elle-même visiter les maisons selon la croyance populaire. C’est aussi un moyen de repousser les mauvais esprits.


Enfin, le plateau Thali pour la puja de la Diwali en l'honneur de Lakshmi et de Ganesh est aussi capital, on y dispose un certain nombre d’objets :

  • roli ou mélange de chaux et curcuma pour composer la marque colorée tilak à apposera sur le front de son frère ou de sa sœur
  • clochette ghanti servant à appeler la divinité
  • grains de riz, l’akshat
  • un petit pot kalash rempli d'eau
  • kalava à attacher autour de son poignet
  • quelques pièces d'or et d'argent
  • fleurs
  • lampe diya brûlant au ghi (placée sur le kalash afin de représenter Lakshmi). 


En Inde, on appelle puja la cérémonie par laquelle la divinité descend parmi ses adorateurs, au moyen de la clochette ghanti maniée par l'officiant le pujari. Au troisième jour de la Diwali, la grande puja ou grande Diwali, la population adore Lakshmi à laquelle sont associées la déesse Kali et la déesse Sarasvati, mais aussi le dieu Ganesh auquel est associé Vighnaharta.


Une fois que la pièce réservée de l’édifice est bien nettoyée, on procède au bain des statues de Lakshmi et de Ganesh avec de l'eau, puis avec une sorte de pâte, « panchamrita ». Une ou plusieurs lampes diya sont placées devant chaque statue pour chasser les mauvais esprits.


Ensuite, la cérémonie Diwali dédiée à Ganesh et à Lakhsmi se poursuit par l'offrande faite aux divinités, des fleurs fraiches de couleur rouge abir et vermillon sindur, du curcuma, des friandises, des fruits et de l'argent. Après chaque célébration, ces offrandes sont redistribuées aux plus pauvres, les friandises offertes « prasad » sont consommées dans la bonne humeur entre tous les participants. C’est alors une atmosphère de joie qui nait sur fond de chant (incantations arti) en l'honneur de Lakshmi et de Ganesh, les pétards explosent tandis qu’on tire des feux d'artifice…

Une autre signification de la Divali est liée au mythe solaire, aux cycles des saisons avec le retour du soleil. L’astre céleste qui est caché pendant toute la période de la mousson par le malveillant esprit des eaux réapparait, il est célébré par d’innombrables lampes de Divali allumées. Toujours selon les légendes, si les offrandes sont faites comme il se doit, les dieux et esprits prenant une forme humaine pour rendre visite aux hommes.

De plus, ces lampes diya commémorent le retour en héros des 5 frères Pandava (héros du Mahabharata). Ils étaient obligés de vivre en exil durant 13 années suite à leur défaite contre les Kaurava.
De petites lampes de terre cuite furent allumées à leur arrivée par leurs sujets restés fidèles afin de leur rendre hommage. Une tradition considérant l'importance de l'avatar Krishna, spécifiquement lors du célèbre dialogue de la Bhagavad Gita entre le héros Arjuna des Pandava et Krishna lui-même (avatar de Vishnu).


Autre légende importante de la fête des Lumières, celle se rapportant à Yama seigneur de la mort et la femme du roi Hima. Une légende qui explique l’importance de laisser allumer les lampes diya au soir du premier jour de la Diwali.
Cette légende raconte qu’il avait été prédit que le roi Hima meurt des suites d’une morsure de serpent, quatre jours après son mariage. Sa femme, résolue à empêcher ce drame alluma des lampes disposées autour de la chambre pour empêcher son mari le roi de s'assoupir. Elle passa la nuit à lui narrer des contes et chanter au jour fatidique, au milieu de la nuit Yama prit l’apparence d'un serpent. Il fut ébloui par l'éclat des lampes et ne put pénétrer dans la maison pour mordre le roi.


Signification de la fête Diwali pour les hindous

Fête de Diwali


Cette fête de la Diwali en Inde est une fête religieuse, la plus importante de l’année, elle célèbre les retrouvailles de Rama (avatar de Vishnu) et de son épouse Sita (avatar de Lakshmi), La Divali est d’abord associée aux mythes et légendes autour de Vishnu et de Lakshmi (épopée du Ramayana). C’est un affrontement qui met en scène le héros Rama face au démon Ravana aux dix têtes et aux vingt bras qui régnait sur l'ile de Lanka.

Parmi ces origines légendaires de la fête, on célèbre la naissance de la déesse Lakshmi, les noces de Lakshmi et de Vishnu.
Au sud de l'Inde, la légende liée à Narasimha, l'homme-lion quatrième incarnation de Vishnu est aussi très répandue. C’est une légende selon laquelle le démon roi Hiranyakashiputhe alors devenu invincible par le pouvoir de Brahma ne pouvait être tué. Sous la forme mi- humaine et mi-animale que le dieu Vishnu s'attaque au démon avant le lever du jour dans la cour du palais, enserrant profondément ses crocs et ses griffes.

D’autres légendes mythologiques sont associées à la Divali, mais toujours en rapport avec Vishnu et Lakshmi. Ceci entraine autant de célébrations distinctes qui ont lieu durant les 5 jours de festivités (voire plus). Chaque jour de festivité tenant un rôle et sa signification.
Dans la mythologie, le premier jour de la Diwali célèbre l’émergence de la mer de lait du Seigneur Dhanvantari médecin des dieux pour venir en aide à l’humanité grâce à sa médecine ayurvédique. Le mont Mandara servit de baraton et le roi des serpents Vasuki de corde à baratter.
Ce premier jour de festivité s’inscrit comme le 13ème jour de la seconde quinzaine du mois lunaire de Ashwin.
Les hindous se baignent et allument des lampes yama diya au coucher de soleil, elles brulent toute la nuit et leur lueur écarte et honore Yama, Seigneur de la Mort (avec des offrandes de friandises pour éviter une fin prématurée).
La seconde journée de la Diwali est le jour où un autre avatar de Vishnu, Krishna, détruisit le démon de la saleté Narakasura.
La victoire de Krishna sur le démon Narakasura rappelle les désastres de ce dernier sur l'actuel Assam qui était devenu une véritable menace pour les hommes et les dieux par ses pouvoirs. C’est alors que le dieu Krishna fit route depuis le Gujerat pour détruire l'imposante armée de ce démon et tuer le démon lui-même. Pour le remercier, la population libérée du joug Narakasura offrit comme épouses à Krishna les 16 000 femmes gardées en captivité, celui-ci leur rendant leur dignité. Krishna se purifie par un bain d'huile à la demande de la déesse de la Terre mère du démon vaincu. Une tradition qui se perpétue.
Ce bain d'huile matinal toujours pratiqué par les fidèles en Inde du sud est précédé de la coutume de porter des habits neufs. Ensuite les habitants se réjouissent de la défaite du démon le soir venu, ils fraternisent et tirent des feux d'artifice dans le ciel, allument de nombreuses lampes à huile.

Les hindous se massent le corps avec de l'huile pour faire disparaitre la fatigue. En d’autres termes, chacun se prépare à célébrer la Divali avec l'entrain et la dévotion requis en se baignant et se reposant avant la grande Diwali.
Le troisième jour Bari Divali et Lakshmi Puja est le plus important qui se déroule le jour d'Amavasya, 5 divinités sont célébrées :

  • le dieu primordial de la Trimurti, Vishnu
  • leurs épouses, les déesses Maha Lakshmi (déesse de la richesse), Maha Sarasvati (déesse du savoir) et Maha Kali
  • le dieu éléphant Ganesh. 


Tous les hindous se lavent selon un rituel avant de se joindre à leur famille pour adorer la divinité Lakshmi, tous attendent d’elle qu’elle les bénisse de richesse et leur accorde prospérité. C’est ainsi le symbole du triomphe du bien sur le mal, de la lumière sur l'obscurité.
En vue de la puja des divinités Lakhsmi et Ganesh, les hindous font face à d’importants préparatifs lors de ce troisième jour : décoration de la maison avec les rangoli, préparation des plateaux thali et ustensiles.

Le quatrième jour célèbre la puja de Padwa et la puja de Govardhana selon la mythologie : Krishna porta alors le mont Govardhana sur son doigt. Il sauva ainsi les habitants des alentours victimes de la colère du dieu Indra qui s’éloigne au loin dans le ciel sur sa monture Airavata, un éléphant blanc. Depuis cette époque, les hindous honorent Govardhan en hommage à la première puja célébrée par les anciens habitants de Gokul chaque année.
Pour les hindous, ce 4ème jour a deux significations :

  • le Gudi Padwa, symbole de l'amour et de la dévotion unissant les époux ; jeunes mariées et époux sont conviés à des repas spéciaux et reçoivent des présents
  • le Govardhana, qui rappelle il y a bien longtemps que le Seigneur Krishna les habitants du village de Gokul du déluge déchainé par Indra. 


Le cinquième jour Bhrati Duj ou Bhai Duj est une journée rappelant l’acte du Seigneur de la Mort envers sa sœur. Yama Raj accorda à sa sœur Yamuna le don de libérer tous ses visiteurs de leurs péchés en vue d’atteindre la libération finale moksha. C’est une cérémonie célébrant l’amour et le pardon entre frères et sœurs et depuis les frères se font un devoir, à cette date, de se rendre chez leurs sœurs pour prendre de leurs nouvelles.

Diwali dans le monde


Cette fête des lumières en Inde est particulièrement spectaculaire à Mumbaï, Bombay avec plusieurs illuminations de toute beauté et de de feux d'artifice, en même temps qu’à Varanasi Bénarès.
En Inde du Sud, Diwali ne se résume pas aux lumières scintillantes disposées partout ! C’est aussi des arômes, des saveurs intenses et des couleurs : des maisons parfumées aux huiles essentielles de bois de santal, de gingembre, de curcuma. Des gouttes d’huile de sésame sont éparpillées par les  aînés sur la tête de tous les membres de la famille.
À Bali, magnifique île d’Indonésie de religion majoritaire hindou, la fête de Diwali bat son plein chaque année qui devient un véritable joyau lors de cette célébration. Des milliers de bougies lumineuses créent une ambiance féerique, décorent les rues et faisant des fenêtres des paillettes d’or.
À l’île Maurice, au Royaume-Uni ou en Afrique du Sud, l’enthousiasme est tellement saisissant que les habitants disposent ces petites lampes à huiles en argile sur les rebords des fenêtres ou des pas de portes pour braver le froid. Chez d’autres peuples, la fête de la Diwali se fait depuis très longtemps, des temps précédant largement le retour de Rama à Ayodhya.
Sa consœur, l’île de la Réunion célèbre également cette fête depuis quelques années, manifestation phare chez la communauté tamoule dans la ville de Saint-André.
Singapour, ville du melting-pot culturel, cependant le Diwali réussit à unir sa population qui se lance à cette occasion dans les préparatifs de l’éclairage et des décorations. Rues remplies de guirlandes, de lumières et d’arcs colorés…