Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

L'Inde une mosaique ethnique

La diversité ethnique de l'Inde

La diversité ethnique de l'Inde s'explique par sa longue histoire, sa proximité géographique avec des pays influents au niveau de la civilisation indienne, sur les plans religieux, spirituels...

Diversité ethnique de l'Inde

En Inde, on parle officiellement 18 langues, second pays le plus peuplé, L'Inde (République de) compte une cinquantaine d'ethnies Inde. Néanmoins, deux grands groupes sont majoritaires, d'une part les Indo-Aryens (72%, ancêtres aryens venus d´Asie Centrale au 2e millénaire avant J.-C.) et les Dravidiens (25%, établissant la civilisation de l´Indus et chassés vers le sud par les Aryens). On peut dénombrer une minorité de peuples d´origine turco-mongole. Cette structure démographique s'explique ainsi par l'arrivée des premiers occupants de l'Inde, les Dravidiens entre - 9000 à - 1700 av. J. –C, puis les Aryens du Nord (Indo-européens) à partir de - 1700 av. J. -C jusqu'à nos jours, enfin les envahisseurs moghols entre 711 jusqu'au XVe siècle.

Diversité ethnique de l'Inde

Diversité ethnique de l'Inde

Répartition des ethnies Inde


Parmi toutes ces ethnies Inde, on compte :

  • Andamanais (des îles Andaman), Anglo-Indiens (parlant anglais de culture chrétienne), Apatani (Nord-est), Arakanais (communauté Mog d'Inde, Marma du Bangladesh et Birmans), Aujla de la caste des Jatt
  • Bawm, Bengalis, Bhutia d'origine tibétaine, Bishnoïs (communauté vishnouïte), Bodos (Assam), Bohras (chiites), Bondo (colline de l'Orissa)
  • Chakma (répartis en Inde, en Birmanie et au Bangladesh), Changpas (originaires du Changtang), Cheema (descendants des tribus Indos-Scythes), Coolie (travailleurs agricoles)
  • Desi (de l'Asie du Sud), Doms (peuple indo-aryen), Dongrias (tribu de Kondhs), Drâvida (au sud de l'Inde)
  • Elanchelvan Rajendram (communauté de ce Tamoul assassiné)
  • Gadabas (dans l'Andhra Pradesh), Garos (dans le Meghalaya), Goja (subdivision des Chakma), Gonds (des montagnes de langue Telugu), Gujaratis (issu d'Asie du Sud)
  • Jats (Nord-ouest, agricoles)
  • Karbis (Assam), Khamtis (descendants des Shan), Kharias (du Chotanagpur), Khasi (habitant Meghalaya, Assam, Bengal Oriental, Arunachal Pradesh, Maharashtra, Tamil Nadu, îles Nicobar, Mizoram, Tripura), Khojas (communauté indo-pakistanaise), Khyang (Bangladesh), Kondhs (aborigène d'Inde), Kurumbas (Tamil Nadu, langue dravidienne)
  • Lepchas (adoptant le Bon, le bouddhisme tibétain et le mun), Lisu (Arunachal Pradesh), Lusai (Bangladesh)
  • Mahars (« les intouchables » d'Inde), Memons (commerçabnts musulmans), Mishmi (du Tibet et de l'Arunachal Pradesh), Mizos (Mizoram), Monba (Arunachal Pradesh), Mru (Chittagong hill tracts), Muria (Bastar, de langue dravidienne)
  • Nagas (Nord-est), Narikurava (communauté de Domba), Nayars (Sud-ouest), Nyishis (Arunachal Pradesh)
  • Onges (des îles Andaman)
  • Pahlavas (ancien peuple de l'Inde), Pankhu (de Bangladesh, d'Inde et de la Birmanie), Pendjabis (Pendjab), Pramalai Kallar (Sud)
  • Rabari (peuple nomade du Rajasthan), Raika (caste hindoue), Rathore (clan Rajput d'Inde et du Pakistan), Rengma (tribu d'Assam et de Nagaland)
  • Santals (peuple aborigène de langue austroaborigène), Sunni Surty Jammat (ressortissants Indiens vivant à la Réunion)
  • Tamouls (Tamil Nadu), Tangkhul (tribuu naga de la frontière indo-birmane), Todas (Sud, plateau des Nilgiris), Turung (Assam)
  • Warli (tribu de langue indo-aryenne).

Diversité ethnique de l'Inde

Diversité ethnique de l'Inde

Sur le plan religieux, l'Inde compte l'hindouisme pratiqué par 82% de la population, puis l'islam (12%) et le christianisme ; le bouddhisme originaire du nord de l'Inde est aujourd'hui pratiqué par une minorité de la population de la frontière avec le Tibet.