Artisanat et antiquités d'Asie
Tel: 01-85-54-01-34 Pièces visibles sur Paris sur rendez-vous.
Panier

Tout savoir sur la statue Shiva

Qui est Shiva ? Quelles sont les différents symboles et codes reliés à la statue de Shiva ? Ces statues traditionnelles du dieu primordial de l’hindouisme sont toujours fabriquées à la main selon des rituels bien précis, bien plus que de simples objets décoratifs, ces statues de déités indiennes en grès, bois, résines, en argent, or, bronze, ou pierre. Dans la littérature de l’hindouisme, le dieu Rudra est associé au cycle infini de la création et de la dissolution du monde.

statue de Shiva

Inscrit depuis près de 3 millénaires dans la culture indienne, le culte de Shiva a progressivement remplacé celui de Brahma: les légendes indiennes les plus anciennes racontent que Shiva était apparu pour départager le créateur Brahma et l’autre dieu de la continuité Vishnou lors d’un affrontement pour savoir qui est le meilleur dieu. Une autre légende raconte que Shiva apparaît à la demande des dieux pour combattre les pires démons du cosmos, ils lui prêtèrent tous leurs pouvoirs pour guerroyer ces monstres, mais Shiva refusa de leur rendre les pouvoirs, ce qui en fait le plus puissant des dieux de l’hindouisme.
Dans le monde hindouiste, Shiva est bien connu sous sa forme d’ascète qui renvoie au renoncement, mais aussi sous son aspect du seigneur du yoga (méditation pour une transformation spirituelle divine).

Généralités sur la statue de Shiva : quel est son usage ?

Que se cache dans la statue de ce dieu terrifiant à travers sa forme et son pouvoir spirituel mythologique de l’Inde des premiers temps ? Quelles sont les interprétations de chaque détail scrupuleusement façonné par les artisans anciens pour faire surgir toute la symbolique et même le pouvoir de la plus haute divinité de l’hindouisme ?
Posséder une divinité miniature sous forme de statue à la maison placée sur un autel où comme objet déco au salon ou dans sa chambre n'a pas la même signification partout dans le monde. En effet, le culte des divinités chez les peuples d'Asie, Himalaya, Népal ou Inde obéit à des règles ancestrales entourées de mythes et de croyances. C'est donc le cas pour les dieux de l'hindouisme à l'instar de Ganesh, Vishnou et ses nombreux avatars (Rama, Krishna), mais aussi Shiva.
On touche au domaine du sacré, de l'absolu et du spirituel : Shiva chez les hindous, avec Parvati, est à l'origine de la création du monde auquel on attribue de nombreuses qualités.
Tout d'abord, Shiva représente l'équilibre du cosmos, c'est-à-dire les forces du bien et du mal. Une fois cet équilibre rompu, Shiva opère un nouveau cycle de régénération. Le dieu Shiva symbolise à lui seul l’énergie cosmique, c’est un dieu qui rythme la création et la destruction de l’univers. Parmi les premières formes ce dieu Shiva on trouve le Shiva lingam, une statue de pierre représentant Shiva sous une forme de phallus masculin sculpté avec un Yoni (principe féminin).
Puis il y a la statue de Shiva Nataraja ou le danseur cosmique de l’univers accompagné de son tambour sablier Damaru.
Généralement, la statue de Shiva présente deux yeux mi-clos qui sont les symboles de la force cosmique en éveil ou en sommeil; un troisième œil frontal est le symbole de sa sagesse infinie à travers lequel il perçoit le temps, passé, présent et avenir. C’est aussi avec cet œil qu’il foudroie ses ennemis ou ses perturbateurs en l’ouvrant. On raconte que le Gange s’écoule paisiblement à travers les boucles de sa longue chevelure (c’est dans le chignon jata mukuta que se calme le Gange), une autre caractéristique de la statue indienne de Shiva est le croissant de lune dissimulé dans le chignon de ses cheveux (symbole du maître du temps du dieu-lunaire). Les tableaux des statues de Shiva dépeignent un personnage net avec des traits fins et des couleurs chatoyantes.
On s’aperçoit de quelques attributs, animaux, armes ou outils, que portent ce grand dieu de l’hindouisme:
cobra en collier, peau de tigre en habit ou en tapis, scorpions et serpents (domination et assujettissement de la Nature) ;
armes Trishula trident, hache et arc à serpents, la flamme samhara de la destruction ;
tambour à boule fouettante traditionnel damaru…

statue de Shiva

Shiva ou le Dieu aux 1000 visages

Le bouddhisme et l'hindouisme sont les deux majeures et plus anciennes religions d’Asie, de l’Indus (fleuve du Tibet en Himalaya) a été créé l'hindouisme tirant ses origines étymologiques du persan. C’est essentiellement dans les textes du premier livre sacré Pura des Vedas (le védisme pré hindouiste) que l’on trouve des précisions sur le culte shivaïsme et les légendes de Shiva (Shiva Purana). Pour un non-initié des cultes de l’hindouisme et de la pratique de méditation, il semble difficile de pouvoir vraiment distinguer les mille visages que prend Shiva. En général, il a la peau bleue (résultat du bain de cendres de Kama), avec les yeux mi-clos, le troisième œil fermé et une longue chevelure.
Dans la littérature de l'hindouisme, Shiva prend différentes formes : on le retrouve par exemple sous sa forme de mendiant ascète ou yogi, avec un tambour damaru sous sa forme de danseurs cosmiques Shiva nataraja, Shiva lingam (phallus sacré) symbole de la création infinie et de la pérennité du cosmos).
Les lingams sont toujours placés au centre du temple shivaïte, ces pierres surnaturelles sont alors composées de 3 parties selon la mythologie hindouiste : la partie supérieure est réservée à Shiva, Ganesh au milieu et tout en bas pour le dieu créateur Brahma. Deux types de lingam existent, le premier svayambhu-linga naturel (non travaillé par la main de l’homme), le second manusi lingam poli par la main de l’artisan. Le shiva lingam a des capacités de résonances apportant l’harmonie.

D'autre part, Shiva est assimilé à l'énergie shakti, c'est-à-dire l'union des principes mâle et femelle.
Dans l’art et la tradition spirituelle indienne, la statue de Shiva Nataraja a été largement représentée de la sculpture en bronze de l’époque Chola. Le son OM est aussi associé au dieu Shiva. C’est le son de l’énergie primordiale structurant l’Univers qui apparaît avec Brahma.
Les curieux et amateurs d’art d’Inde verront en la statuaire de Shiva un objet exotique sacré dont les détails invitent au voyage à travers l’imaginaire, alors que les plus initiés découvrent avec leurs connaissances de la culture spirituelle toute la beauté de l’oeuvre avec l’interprétation en sculpture des textes des Vedas et de la riche mythologie sur les épisodes du panthéon de l'hindouisme.
Selon les légendes de l’hindouisme, Shiva aurait 1008 noms différents, dont le seigneur Ardhanarishvara (double nature), Bhairava (le terrible) et Bhagavata (le divin), Gangadhara (porteur du Gange), roi du yoga Yogaraja (Mahayogi ou grand yogi), Rudra ou maître des larmes, Vishvanâtha (le seigneur de tout), Chandrashekhara (la lune dans les cheveux), Kala maître du temps, danseur cosmique Nataraja, Girîsha seigneur de la montagne, le dieu au cou bleu Nilakantha, le porteur de crânes Kapalamalin et enfin Triambaka ou seigneur aux 3 yeux.

Comment bien choisir sa statue de dieu Shiva?

Le choix d’une statue sacrée de l’hindouisme n’est pas qu’affaire de goût ni de tendance : il faut pouvoir bien comprendre au préalable les origines de ces statues en vérifiant l’adéquation des textes anciens avec les détails ou le processus artisanal de fabrication. 


Comme c’est une divinité complexe, la statue de Shiva prend plusieurs formes et visages assez distincts pour lesquels un œil d’expert est recommandé, car chaque détail est à étudier selon les écrits et les préceptes des textes des Vedas… De plus, acheter la statue artisanale de Shiva s’entend comme un acte en connaissance de cause d’un minimum des mille et une légendes sur son compte dans la littérature de l'hindouisme. Il faut au préalable bien savoir placer cet objet sacré hindou et en connaître ses différentes fonctions pour un usage approprié.

On retrouve alors la forme primitive de la statue Shiva Lingam qui avait l’objet d’adoration dans l’Inde ancienne, une statue très commune dans l’hindouisme et dans le monde est celle du Shiva Nataraja (symbole de création), dansant sur le mont sacré Kailasa, une main tenant une flamme et l’autre le tambour sablier, le pied écrasant le démon de l’ignorance. En Inde, la statue de Shiva Nataraja représente la divinité tutélaire du temple de Chidambaram au Sud du pays.
La statue de Shiva plongé dans une profonde méditation est encore une autre forme populaire de la représentation de cet immense dieu hindou.


statue de Shiva

Statue de Shiva et symbolisme

Plusieurs symboles entourent la statue de Shiva, ce symbolisme vient de la riche narration des Vedas, des épopées du Mahabharata, mais aussi de ses nombreuses formes et noms en ant que régisseur de l’univers.
L’énergie créatrice et le renouveau pour un monde meilleur sont les principales qualités associées à la statue de Shiva, qui est aussi selon les cas associés:
la destruction (pour un meilleur nouveau projet)
la maîtrise du temps
le pouvoir de concentration et de libération
la tempérance de l’esprit
le contrôle des désirs et des passions
l’emprise sur la nature sauvage
la protection contre les mauvais esprits (susceptibles de perturber l’équilibre fragile du monde)
le calme et la méditation
la paix
l’éternité, le recommencent des cycles...